Iran : le président sortant Hassan Rohani compte sur le prochain gouvernement pour relancer l'accord sur le nucléaire

Téhéran et les grandes puissances ont entamé en avril des discussions pour sauver l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Président de la République islamique d'Iran Hassan Rohani, lors d'une réunion à Téhéran, le 14 juillet 2021. (IRANIAN PRESIDENCY / AFP)

Les négociations sur le programme nucléaire iranien continuent. Le président iranien sortant, Hassan Rohani, qui doit remettre les rênes du pouvoir début août au nouveau président élu Ebrahim Raïssi (ultraconservateur), a confié mercredi 14 juillet, espérer que le prochain gouvernement parviendrait à un accord pour une levée des sanctions américaines.

Téhéran et les grandes puissances ont entamé en avril des discussions pour sauver l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015, moribond depuis que les Etats-Unis en sont sortis en 2018 et ont rétabli des sanctions contre Téhéran, qui a en riposte abandonné la plupart de ses engagements.

"Le travail était prêt" à être accompli, affirme Hassan Rohani au sujet des négociations lors d'une réunion télévisée, soulignant que son gouvernement "avait fait ce qu'il fallait" pour une levée des sanctions américaines. Jusque-là, six séries de négociations ont eu lieu, la dernière s'étant terminée le 20 juin à Vienne entre l'Iran et les pays toujours parties à l'accord (Royaume-Uni, Chine, France, Allemagne et Russie). Aucune date de reprise des pourparlers n'a été précisée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nucléaire iranien

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.