Mossoul : des exactions présumées seraient menées par les troupes irakiennes

Une semaine après la reprise de Mossoul (Irak), des exécutions sommaires seraient menées par les troupes officielles, soutenues par la coalition internationale et donc par la France.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans les ruelles en ruines de Mossoul (Irak), une autre guerre se joue à l'abri des regards. Une sale guerre qu'aucun journaliste n'est autorisé à filmer. Depuis que l'armée irakienne a annoncé la reprise de la ville à Daech, interdiction d'y pénétrer. De rares images circulent sur les réseaux sociaux, repérées par des ONG. Elles montreraient ce que l'armée irakienne voudrait cacher.

Des exécutions sommaires

Ces hommes seraient des prisonniers présentés comme des combattants de l'État islamique. Impossible d'en avoir la preuve, mais pour eux pas de procès. Ces soldats irakiens en uniforme vont exercer leur propre justice. L'un d’eux est traîné sur le toit d'un immeuble. En contrebas, le corps d'un autre homme, visé par les tirs des soldats. Le même sort attend ce combattant supposé. D'autres vidéos montrent des exécutions sommaires en pleine rue. Des exactions documentées et dénoncées par l'organisation Human Rights Watch. La France condamne fermement ces abus. Les autorités irakiennes ont promis d'enquêter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un garçon dans les rues détruites de Mossoul, le 13 juillet 2017.
Un garçon dans les rues détruites de Mossoul, le 13 juillet 2017. (SAFIN HAMED / AFP)