DIRECT. Liban : l'incendie survenu dans le port de Beyrouth pourrait être dû à un "sabotage" ou un accident, selon le président

L'incendie a touché jeudi un entrepôt où étaient stockés des bidons d'huile et des pneus de voiture, selon l'armée libanaise.

Un incendie s\'est déclenché sur le port de Beyrouth, le 10 septembre 2020. 
Un incendie s'est déclenché sur le port de Beyrouth, le 10 septembre 2020.  (ALINE LAFOY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les images montrent des flammes rouges et noires s'élevant au-dessus des ruines. Un gigantesque incendie s'est déclaré, jeudi 10 septembre, dans un entrepôt du port de Beyrouth, semant la panique parmi des Libanais encore sous le choc de l'explosion meurtrière et dévastatrice qui a traumatisé la capitale il y a cinq semaines. "L'incendie d'aujourd'hui pourrait être un acte de sabotage intentionnel, ou le résultat d'une erreur technique (...) ou d'une négligence", a indiqué le président libanais Michel Aoun à l'ouverture d'une réunion du conseil supérieur de Défense.

Un bâtiment où la Croix-rouge entrepose de l'aide. "L'entrepôt en feu, c'est là où la Croix-Rouge entrepose des milliers de colis alimentaires et un demi-million de litres d'huile (...) Notre opération humanitaire risque d'être sérieusement perturbée", a indiqué sur Twitter le directeur régional du Comité international de la Croix-Rouge pour le Proche et Moyen-Orient, Fabrizio Carboni.

Le feu lié à un stock de pneus et d'huiles. Le feu a pris dans la zone franche du port, où étaient stockés des pneus et des huiles alimentaires par une compagnie importatrice, a déclaré de son côté le directeur par intérim du port, Bassem al-Kaissi, à une chaîne de télévision locale. L'incendie "a commencé avec les bidons d'huile avant de se propager aux pneus", a-t-il ajouté, sans être en mesure d'en préciser l'origine. Selon des "informations préliminaires", des "réparations" étaient menées sur le site avec une scie électrique, dont les "étincelles" ont entraîné "le déclenchement d'un incendie", a annoncé dans un communiqué le ministre des Transports et des Travaux publics, Michel Najjar.

Quelques personnes atteintes de difficultées respiratoires. La Croix-Rouge libanaise a fait état de plusieurs personnes en état de suffocation. Des camions de la défense civile ont été dépêchés sur le site de l'incendie, tandis que l'armée a déployé des hélicoptères pour tenter d'éteindre les flammes. Le chef de la Croix-Rouge libanaise, George Kettaneh, a exclu tout risque de nouvelle explosion.

L'incendie survient près d'un mois après l'explosion du port. Une énorme quantité de nitrate d'ammonium stockée dans un entrepôt du port de Beyrouth a explosé le 4 août dernier, dévastant des quartiers entiers de la capitale. Le drame a fait au moins 190 morts et plus de 6 500 blessés : la tragédie de trop pour des Libanais déjà mis à genoux par une grave crise économique. "Nous ne pouvons pas gérer un nouveau traumatisme", a réagi sur Twitter une internaute. "La panique dans tout Beyrouth. On ne peut pas avoir une pause", a déploré de son côté la chercheuse de Human Rights Watch (HRW) Aya Majzoub.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LIBAN

21h55 : "La cause doit être connue le plus rapidement possible et les responsables doivent rendre des comptes."

Le président libanais Michel Aoun a estimé que l'incendie qui s'est déclaré au port de Beyrouth aujourd'hui pourrait avoir été causé par un acte de "sabotage", "une erreur technique" ou "une négligence". Le parquet a demandé l'ouverture d'une enquête à ce sujet.

21h50 : Nous vous en parlions plus tôt dans ce live : la Croix-Rouge internationale a annoncé que le feu avait pris dans un entrepôt où étaient stockés "des milliers de colis alimentaires et un demi-million de litres d'huile". "Notre opération humanitaire risque d'être sérieusement perturbée", a prévenu sur Twitter le directeur régional pour le Proche et Moyen-Orient, Fabrizio Carboni.

21h48 : A Beyrouth, l'incendie qui s'est déclaré au port de la capitale avait baissé en intensité en début de soirée, mais il n'était toujours pas éteint, malgré des heures d'opérations de la défense civile et des hélicoptères de l'armée.

21h20 : D'après l'ONG Greenpeace, "les pneus qui brûlent produisent des particules fines, de la fumée visible et des cendres, mais aussi des polluants organiques volatiles qui peuvent être inhalés même en dehors du nuage de fumée".

La professeure universitaire Najat Saliba, spécialiste en chimie atmosphérique, a de son côté appelé les habitants de Beyrouth à "rester à la maison et à fermer les fenêtres" après l'incendie qui s'est déclaré au port. Elle les invite aussi à garder un masque sur leur visage.

21h18 : Après l'incendie qui a touché le port de Beyrouth aujourd'hui, Greenpeace met en garde les habitants de la capitale libanaise contre des particules "toxiques" pouvant se trouver dans l'air, du fait de l'épaisse fumée noire provoquée par les flammes. "La fumée peut inclure des composés hautement toxiques et cancérigènes, du carbone noir et des gaz acides", alerte l'ONG pour la protection de l'environnement.

20h06 : 20 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité :

#CORONAVIRUS La France a recensé 9 843 nouveaux cas d'infection au Covid-19 en 24 heures, annonce la direction générale de la santé. Suivez notre direct.


#CORONAVIRUS L'infection au Covid-19 va être reconnue comme maladie professionnelle, selon les informations de franceinfo. Un décret sera publié "dans les prochaines heures, prochains jours", a annoncé le ministère de la Santé.

Un énorme incendie s'est déclaré au port de Beyrouth, cinq semaines après l'explosion meurtrière qui a ravagé des pans entiers de la capitale. Le feu a pris dans un entrepôt où la Croix-Rouge stocke de l'aide, a-t-elle annoncé. Suivez notre direct.


Malgré l'ultimatum de Bruxelles, Londres affirme sa volonté de maintenir un projet de loi controversé, qui revient sur certaines dispositions de l'accord du Brexit.

19h06 : L'incendie qui s'est déclaré au port de Beyrouth (Liban) aujourd'hui, cinq semaines après une explosion dévastatrice qui a ravagé des quartiers de la capitale, a pris dans un entrepôt où la Croix-Rouge stocke de l'aide, annonce le Comité international de la Croix-Rouge.

18h04 : A 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Un énorme incendie s'est déclaré au port de Beyrouth, cinq semaines après l'explosion meurtrière et dévastatrice qui a traumatisé la capitale. Suivez notre direct.


L'Union européenne menace Londres d'un recours en justice sur son projet de loi, annonce la Commission européenne.

• L'actrice britannique Diana Rigg, célèbre pour avoir incarné le personnage d'Emma Peel dans la série Chapeau melon et bottes de cuir, est morte à l'âge de 82 ans.

Vincent Labrune, ancien président de l'Olympique de Marseille, est élu président de la Ligue de football professionnel.

Le Suisse Marc Hirschi s'impose dans la 12e étape du Tour de France, son premier succès professionnel.

17h09 : Bonjour @Lili. Lenouvel incendie s'est déclaré dans la zone franche du port, où une épaisse colonne de fumée continue à s'élever au-dessus de la ville. Le chef de la Croix-Rouge libanaise, George Kettaneh, a exclu tout risque de nouvelle explosion. Mais il a ajouté que quelques personnes avaient été atteintes de difficultés respiratoires.

17h08 : L'incendie à Beyrouth peut-il entraîner une explosion ?

15h50 : Les pompiers continuent de lutter contre le nouvel incendie sur le port de Beyrouth. "On était en train de travailler, et soudain il y a eu des cris, pour nous dire de sortir", raconte Haitham, un des employés de l'entrepôt touché par l'incendie. "Il y avait des travaux de soudure en cours, puis les flammes se sont déclarées, on ne sait pas ce qui s'est passé."


14h27 : La Croix-Rouge libanaise fait état d'une personne blessée par suffocation. Les équipes de la défense civile et des hélicoptères de l'armée libanaise œuvrent à éteindre l'incendie. Les forces de sécurité ont fermé à la circulation les routes près du port.



(Aline Lafoy / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP)

14h06 : Le feu a pris dans la zone franche du port, où étaient stockés des pneus et des huiles alimentaires par une compagnie importatrice, selon le directeur par intérim du port, Bassem al-Kaissi. Il n'est pas encore en mesure d'en préciser l'origine. "C'est soit à cause de la chaleur soit d'une erreur, il est encore trop tôt pour le savoir", a-t-il affirmé.

14h24 : A 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Un énorme incendie s'est déclaré au port de Beyrouth, cinq semaines après l'explosion meurtrière et dévastatrice qui a traumatisé la capitale. Suivez notre direct.

#PROCES_ATTENTATS Une nouvelle journée lourde d'émotion s'est ouverte devant la cour d'assises spéciale du tribunal de Paris, au septième jour du procès des attentats de janvier 2015. La cour entend aujourd'hui les proches des victimes de la tuerie de Charlie Hebdo. Suivez notre direct.

L'ex-ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est élu à la tête des députés La République en marche, face à la députée Aurore Bergé.

#CORONAVIRUS Emmanuel Macron s'est exprimé depuis Ajaccio. A la veille d'un nouveau Conseil de défense, il a déclaré que les décisions du gouvernement face à la résurgence de l'épidémie ne dépendraient pas seulement des considérations scientifiques, ajoutant qu'il ne fallait "pas céder à la panique."


Après deux étapes de plat, le Tour de France 2020 propose aujourd'hui un parcours plus accidenté. Franceinfo vous dit tout ce qu'il faut savoir de la 12e étape entre Chauvigny (Vienne) et Sarran (Corrèze). Suivez l'étape en direct.