Liban : un deuxième Français est mort dans les explosions du 4 août à Beyrouth

Le 5 août, le gouvernement français avait annoncé la mort d'un architecte français, Jean-Marc Bonfils.

Des Libanais observent les décombres des explosions à Beyrouth (Liban), le 13 août 2020.
Des Libanais observent les décombres des explosions à Beyrouth (Liban), le 13 août 2020. (THOMAS DEVENYI / HANS LUCAS / AFP)

Le drame a fait au moins 171 morts, dont deux Français. Un deuxième ressortissant hexagonal a été recensé parmi les personnes mortes dans la double explosion qui a ravagé Beyrouth, au Liban, le 4 août, a appris franceinfo, vendredi 14 août, de source proche du dossier. Le lendemain des faits, le gouvernement français avait annoncé la mort d'un architecte français, Jean-Marc Bonfils.

Par ailleurs, le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire, confiée à deux juges d'instructions du pôle accidents collectifs du tribunal judiciaire de Paris. La procédure a été initiée, mardi, pour "homicides involontaires", "blessures involontaires ayant entraîné une interruption totale de travail (ITT) supérieure à trois mois" et "blessures involontaires ayant entraîné une ITT inférieure à trois mois".