Explosions à Beyrouth : un architecte français parmi les victimes

La double explosion de Beyrouth a fait au moins 137 morts et 5 000 blessés. Un Français figure parmi les personnes décédées. Parmi les blessés, on dénombre au moins 40 Français, selon le parquet de Paris.

Les secours s\'activent dans les décombres de Beyrouth (Liban), le 4 août 2020.
Les secours s'activent dans les décombres de Beyrouth (Liban), le 4 août 2020. (FADEL ITANI / NURPHOTO / AFP)

L'architecte Jean-Marc Bonfils, installé au Liban où il avait pris part notamment à des projets de restauration de bâtiments détruits par la guerre, compte parmi les victimes françaises des explosions meurtrières qui ont ravagé mardi Beyrouth, a annoncé jeudi 6 août la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

> Explosions à Beyrouth : suivez les dernières informations dans notre direct

"Je rends hommage à son œuvre majeure, telle la restauration d'immeubles patrimoniaux détruits par la guerre du Liban", a réagi la ministre, dans un message publié dans la nuit de mercredi à jeudi sur son compte Twitter.

Selon un dernier bilan provisoire du ministère de la Santé libanais, au moins 137 personnes ont péri et 5 000 ont été blessées dans le sillage des explosions qui ont ravagé Beyrouth. Parmi les personnes blessées, on dénombre au moins 40 Français, selon un bilan communiqué par le parquet de Paris, qui a élargi son enquête ouverte mercredi à des faits d'"homicides involontaires".