Explosions à Beyrouth : un an après le drame, le combat pour la restauration de la ville

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Explosions à Beyrouth : un an après le drame, le combat pour la restauration de la ville
France 3
Article rédigé par
M. De Chalvron, Y.Moine J.Chouquet - France 3
France Télévisions

Le 4 août 2020, une double explosion au port de Beyrouth (Liban), provoquant 214 morts et 6 000 blessés, avait ému monde entier. Le pays traverse aujourd'hui une crise politique et économique, et la capitale a du mal à se relever. Certains se démènent pourtant pour sauver le patrimoine culturel du pays.

En face du port de Beyrouth, au Liban, des centaines de maisons historiques ont volé en éclat lors de la double explosion du 4 août 2020. Ce modèle d'architecture unique est né au milieu du XIXe siècle dans ces quartiers, grâce à l'extension du port. Ce patrimoine culturel est aujourd'hui en grand danger. "La prospérité est venue du port, et la destruction est venue du port", résume Faflallah Dagher, architecte et membre du Beirut Heritage Initiative, qui a pour but de préserver cet héritage architectural. 

Le musée Sursock restauré

Le musée Sursock, le plus prestigieux du pays, a volé en éclat il y a un an. Pour sa reconstruction, le musée a reçu près de 2 millions d'euros d'aide internationale, dont 500 000 euros de la France. Il espère ouvrir ses portes au printemps 2022. Mais les maisons individuelles risquent de ne pas connaître le même sort. Faflallah Dagher pointe du doigt un bâtiment qui n'a pas encore été restauré, par manque de fonds. "Ces bâtiments-là, abandonnés tels qu'ils le sont aujourd'hui, risquent de se dégrader, de s'effondrer, et de vider la ville", constate-t-il. Son ONG récolte des fonds pour sauver ces bâtiments. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Explosions à Beyrouth

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.