Cet article date de plus de neuf ans.

Le Hezbollah reconnaît avoir envoyé un drone en Israël

Le mouvement chiite libanais a affirmé que l'avion de reconnaissance avait survolé des "sites sensibles".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un hélicoptère israélien recherche les restes du drone que le Hezbollah a reconnu avoir envoyé le 11 octobre 2012. (DAVID BUIMOVITCH / AFP)

PROCHE-ORIENT - Le mouvement chiite libanais Hezbollah a reconnu jeudi 11 octobre avoir envoyé samedi 6 octobre en Israël un avion de reconnaissance, sans pilote, et "de fabrication iranienne". Le Hezbollah a également affirmé que le drone avait survolé des "sites sensibles". L'Etat hébreu, voisin du Liban, est l'ennemi juré du Hezbollah et de son allié iranien. En 2006, lors de la guerre entre le Hezbollah et Israël, l'armée israélienne avait abattu un drone du Hezbollah qui n'était pas armé ni chargé d'explosifs.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, dans une intervention diffusée jeudi en direct par la chaîne de télévision de son mouvement, a prévenu que d'autres drones pourraient être envoyés en Israël. "La possession d'une telle capacité aérienne est une première dans l'histoire des mouvements de résistance [contre Israël] au Liban et dans la région", a-t-il ajouté.

Israël protégera ses frontières "avec détermination"

Juste avant l'intervention de Hassan Nasrallah, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a accusé le Hezbollah d'avoir envoyé ce drone et a promis de protéger "avec détermination" les frontières de l'Etat hébreu. "Nous continuerons à agir agressivement contre toutes les menaces", a-t-il ajouté.

Israël, souvent présenté comme la seule puissance nucléaire au Proche-Orient, estime qu'une éventuelle arme atomique iranienne menacerait son existence et envisage des frappes contre les sites nucléaires iraniens. Outre Israël, une grande partie de la communauté internationale accuse l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique, ce que ce pays dément.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.