DIRECT. Jérusalem : huit pays demandent une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU après la décision de Donald Trump

"Le moment est venu de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d'Israël", a déclaré le président américain, mercredi.

Le Conseil de sécurité de l\'ONU, à New York (Etats-Unis), le 29 novembre 2017.
Le Conseil de sécurité de l'ONU, à New York (Etats-Unis), le 29 novembre 2017. (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
avatar
Vincent DanielFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Huit pays ont demandé, mercredi 6 décembre, une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU après la décision de Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël. "Les missions de Bolivie, d'Egypte, de France, d'Italie, du Sénégal, de Suède, du Royaume-Uni et d'Uruguay demandent à la présidence" japonaise du Conseil de sécurité "d'organiser une réunion d'urgence du Conseil, avec un exposé du secrétaire général, avant la fin de la semaine", indique un communiqué de la mission suédoise. Suivez la situation dans notre direct.

Décision historique de Donald Trump. "Aujourd'hui, enfin, nous reconnaissons l'évidence, à savoir que Jérusalem est la capitale d'Israël", a martelé le président américain lors d'une brève allocution depuis la Maison Blanche, rompant avec des décennies de diplomatie américaine.

Emmanuel Macron condamne la décision. Pour le président français, ce qu'a déclaré Donald Trump "contrevient au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu""Le statut de Jérusalem est une question de sécurité internationale qui concerne toute le communauté internationale, le statut de Jérusalem devra être déterminé par les Israéliens et les Palestiniens dans le cadre de négociations sous l'égide des Nations unies", a poursuivi le chef de l'Etat.

Le Premier ministre israélien salue un "jour historique". Benyamin Nétanyahou a aussi affirmé que la décision du président américain ne changerait rien en ce qui concerne les lieux saints des trois grandes religions monothéistes à Jérusalem, affirmant l'engagement israélien à maintenir le "statu quo".

Pour le président palestinien, les Etats-Unis ne peuvent plus jouer leur rôle de médiateur. "Par ces décisions déplorables, les Etats-Unis sapent délibérément tous les efforts de paix et proclament qu'ils abandonnent le rôle de sponsor du processus de paix qu'ils ont joué au cours des dernières décennies", a déclaré Mahmoud Abbas.

Pour le Hamas, Trump "ouvre les portes de l'enfer". C'est ce qu'a déclaré Ismaïl Radouane, un haut responsable du mouvement islamiste palestinien aussitôt après la déclaration de Donald Trump. Il a appelé les pays arabes et musulmans à "couper les liens économiques et politiques" avec les ambassades américaines, et à expulser les ambassadeurs américains.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PROCHE_ORIENT

00h05 : Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU est convoquée demain matin, par la présidence japonaise, après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël.

23h46 : Emmanuel Macron, Angela Merkel, l'ONU, le pape François... La communauté internationale condamne la décision de Donald Trumpde reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël. Retrouvez ces réactions dans notre article.

23h29 : L'ensemble des formations politiques palestiniennes appellent à l'organisation de grèves et de rassemblements demain pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël.

23h05 : "Les missions de Bolivie, d'Egypte, de France, d'Italie, du Sénégal, de Suède, du Royaume-Uni et d'Uruguay demandent à la présidence" japonaise du Conseil de sécurité "d'organiser une réunion d'urgence du Conseil, avec un exposé du secrétaire général, avant la fin de la semaine", indique un communiqué de la mission suédoise auprès du Conseil de sécurité de l'ONU.

23h03 : Huit pays, dont quatre européens, deux sud-américains et deux africains, demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU après la décision de Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël, selon des diplomates.

22h28 : A Istanbul (Turquie), des manifestants se sont rassemblés près du consulat américain pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.





(YASIN AKGUL / AFP)

21h29 : L'Iran prévient que la décision de Donald Trump à propos de Jérusalem provoquera une "nouvelle Intifada".

21h27 : Angela Merkel "ne soutient pas" la décision de Donald Trump sur Jérusalem

21h19 : L'Union européenne exprime sa "sérieuse préoccupation", par la voix de la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

21h11 : La Première ministre britannique Theresa May annonce que le Royaume-Uni n'est "pas d'accord" avec la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

20h53 : La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël est-elle une surprise ? Pourquoi le transfert de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem est-il un choc pour la communauté internationale ? Cette annonce de Donald Trump peut-elle provoquer une flambée de violence ? Et pourquoi le président américain prend-il ce risque ? Franceinfo répond à ces questions pour comprendre les enjeux de l'annonce de Donald Trump.

20h25 : Jérusalem "est la capitale éternelle de l'Etat de Palestine", déclare Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël.

20h18 : Pour Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, Washington ne peut plus jouer son rôle de médiateur de paix.

20h14 : "Nous condamnons la déclaration irresponsable de l'administration américaine (...) cette décision est contraire au droit international et aux résolutions de l'ONU", réagit le ministre des Affaires étrangères turc, après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël.

19h57 : Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) appelle dans un communiqué le président Emmanuel Macron à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, à l'instar de son homologue américain Donald Trump. "Le Crif salue la décision historique", ainsi qu'une "démarche courageuse" afin de "relancer un dialogue sincère pour aboutir par la négociation à une paix durable" entre Israël et les Palestiniens.

19h49 : "C'est une décision regrettable, que la France n'approuve pas et qui contrevient au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU."

Après la décision du président américain de reconnaître "unilatéralement" Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël, Emmanuel Macron précise : "Le statut de Jérusalem est une question de sécurité internationale qui concerne toute le communauté internationale, le statut de Jérusalem devra être déterminé par les Israéliens et les Palestiniens dans le cadre de négociations sous l'égide des Nations unies."

19h42 : Le statut de Jérusalem ne peut être défini que par la négociation, rappelle l'ONU, après l'annonce de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël.

19h40 : Emmanuel Macron appelle à "éviter à tout prix les violences", après l'annonce de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

19h40 : a déclaration de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël est "regrettable", affirme Emmanuel Macron. La France ne l'approuve pas, précise le chef de l'Etat.

19h35 : La déclaration de Trump sur Jérusalem "détruit" la solution à deux Etats, estime l'Organisation de libération de la Palestine.

19h33 : Donald Trump ouvre "les portes de l'enfer" pour les intérêts américains, réagit le mouvement islamiste palestinien Hamas.

19h32 : Benyamin Nétanyahou assure du maintien du "statu quo" sur les lieux saints à Jérusalem, après l'annonce du président américain.

19h30 : Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou salue un "jour historique" après l'annonce de Donald Trump sur Jérusalem.

19h26 : La décision de Donald Trump intervient malgré les vives réactions de pratiquement toute la communauté internationale contre cette initiative et elle rompt avec la ligne observée depuis des décennies par ses prédécesseurs. La communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté d'Israël sur la totalité de la ville, qui abrite des lieux saints pour à la fois les religions juive, chrétienne et musulmane.

19h25 : Donald Trump affirme que Mike Pence, le vice-président des Etats-Unis, se rendra au Proche-Orient "dans les jours à venir."

19h19 : Après son annonce, le président américain appelle au "calme" et à la "tolérance".

19h16 : Donald Trump promet de faire tout son possible pour un accord de paix israélo-palestinien.

19h14 : Donald Trump annonce avoir engagé une réflexion pour le déménagement de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem.

19h20 : "Aujourd'hui enfin nous reconnaissons l'évidence, à savoir que Jérusalem est la capitale d'Israël", martèle le président américain.

19h10 : "Le moment est venu de reconnaître officiellement Jérusalem comme étant la capitale d'Israël", déclare Donald Trump.

19h17 : Donald Trump va annoncer sa décision concernant une éventuelle reconnaissance de Jérusalem comme étant la capitale d'Israël. Un regain de tensions dans la région est redouté.

16h53 : Pourquoi le possible transfert de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem inquiète une partie de la communauté internationale ? Pour tout comprendre, franceinfo a interrogé Vincent Lemire, maître de conférences à l’université de Paris-Est-Marne-la-Vallée et spécialiste de l'histoire de la ville sainte. "Jérusalem est le point central des négociations et du processus de paix. Ce serait une décision unilatérale gravissime : la première puissance mondiale déciderait de s'asseoir sur le droit international", explique-t-il.



La Vieille ville de Jérusalem, et le dôme du Rocher, troisième plus important lieu saint musulman, le 5 décembre 2017.

(AMMAR AWAD / REUTERS)

16h26 : Tous craignent que cette décision ne ravivent les tensions dans la région. Les groupes palestiniens ont ainsi appelé à trois "jours de rage". Dans la bande de Gaza, des centaines de Palestiniens en colère ont brûlé des drapeaux américains et israéliens et des portraits de Donald Trump. Un rassemblement est prévu demain à Ramallah en Cisjordanie.


(Ibraheem Abu Mustafa / Reuters)

16h26 : Les mises en garde, y compris celle du pape François, de la France, de l'Iran, du Pakistan, de l'UE, de l'Arabie saoudite ou de la Chine, affluent à l'adresse du président américain, qui s'apprête à prendre une décision historique en reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israël.



16h20 : Bonjour @question. Cette décision n'engage en rien les autres pays du monde, lesquels pourront continuer de considérer Tel Aviv comme la capitale israélienne. Comme l'explique Le Monde, "une telle décision isolerait totalement les Etats-Unis."

16h15 : Bonjour, en quoi la nouvelle reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme siège de sa mission diplomatique vaut-elle la reconnaissance sine die de Jérusalem comme capitale de l' état d'Israël ? Merci.

16h27 : La volonté de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël continue de rencontrer l'opposition des chefs d'état du monde. Le Pakistan, deuxième pays musulman le plus peuplé au monde et allié des Etats-Unis depuis la guerre froide, s'est dit "opposé sans équivoque" à cette décision.

15h52 : "Une telle mesure ne servira qu'à faire le jeu des groupes terroristes."


Le président turc estime que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Washington est une mesure dangereuse. Il s'est exprimé à l'issue d'un entretien à Ankara avec le roi Abdallah II de Jordanie.

13h21 : L'Iran "ne tolèrera pas une violation des lieux saints musulmans. Les musulmans doivent rester unis face à ce grand complot".

Le président iranien Hassan Rohani a fustigé la décision que doit prendre son homologue Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, assurant que son pays ne le tolérerait pas.


13h19 : Bonjour @Anonyme Pour l'instant, les officiels français n'ont pas fait de déclarations. Cependant, nous savons qu'Emmanuel Macron s'est inquiété auprès de Donald Trump de cette décision de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël.

13h19 : Des réactions en France concernant la décision américaine sur Jérusalem?

12h38 : L'organisation basée au Caire, en Egypte, avait déjà mis en garde hier les Etats-Unis contre une décision de déplacer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Elle représenterait une "menace [pour] la stabilité régionale" , selon son secrétaire général, Ahmed Aboul Gheit.

12h37 : Les délégations palestiniennes et jordaniennes à la Ligue arabe ont demandé une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères. Elles voudraient discuter de la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, annonce l'institution panarabe. Selon une source diplomatique, cette réunion au niveau ministériel devrait se tenir samedi.