L'émigration des juifs de France vers Israël a doublé en 2014

Pour la première fois, les juifs français représentent le contingent le plus important de l'émigration annuelle vers l'Etat hébreu, selon les chiffres dévoilés vendredi par l'Agence juive pour Israël.

En 2014, le nombre de juifs émigrés depuis la France vers Israël a doublé par rapport à 2013, selon le ministère israélien de l\'Immigration.
En 2014, le nombre de juifs émigrés depuis la France vers Israël a doublé par rapport à 2013, selon le ministère israélien de l'Immigration. (BARRY WINIKER / PHOTOLIBRARY RM / GETTYIMAGES)

Plus de 7 000 juifs de France ont émigré vers Israël en 2014, soit plus du double de l'année précédente, où 3 293 ressortissants avaient rejoint l'Etat juif, a annoncé jeudi 1er janvier l'Agence juive pour Israël. Selon l'organisation, c'est la première fois que les juifs de France fournissent le plus gros contingent mondial de l'Alyah, terme hébreu qui désigne l'émigration vers Israël. La "Loi du retour" accorde automatiquement la nationalité aux juifs qui viennent s'installer en Israël. Des non-juifs peuvent en bénéficier si leur conjoint ou un de leurs parents est d'origine juive.

Pour la deuxième année consécutive, les juifs français ont été plus nombreux que les ceux originaires des Etats-Unis (3 870 en 2014) et ont devancé, pour la première fois, les "olim", les immigrants juifs, venant de Russie (4 830). Ce mouvement devrait s'amplifier en 2015, estime l'Agence juive, qui prévoit l'arrivée de plus de 10 000 nouveaux immigrants de France.

Une émigration vers Israël jamais vue depuis dix ans

Au total, 26 500 juifs, un nombre record depuis dix ans, ont gagné Israël en 2014, soit 32% de plus qu'en 2013. Tel-Aviv est la ville qui a accueilli le plus d'immigrants, suivie de celle de Netanya, sur la côte, où résident de nombreux juifs français. Jérusalem arrive en troisième place, selon le ministère israélien de l'Immigration.

Depuis la création de l'Etat d'Israël en 1948, plus de trois millions de personnes y ont immigré, dont près d'un million sont arrivées d'ex-URSS depuis 1990, et plus de 90 000 de France. Avec 500 000 à 600 000 membres, la communauté juive de France est la première d'Europe et la troisième au monde, derrière Israël et les Etats-Unis.