Cet article date de plus de quatre ans.

L'Arabie saoudite entrouvre sa frontière avec le Qatar pour les pèlerins qui vont à La Mecque

La rupture des relations diplomatiques entre l'Arabie saoudite et le Qatar et la fermeture des frontières est intervenue le 5 juin. Ryad fait donc une exception pour les Qataris qui se rendent en pèlerinage à La Mecque.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un poste des douanes à la frontière entre le Qatar et l'Arabie saoudite, à Abou Samra, le 23 juin 2017. (KARIM JAAFAR / AFP)

Le roi Salmane d'Arabie saoudite a ordonné, mercredi 16 août, l'ouverture de sa frontière avec le Qatar pour permettre aux musulmans d'effectuer le pèlerinage annuel de La Mecque. Cette décision a été annoncée par l'agence officielle SPA après que le prince héritier Mohammed ben Salmane a reçu un émissaire de Doha.

La rupture le 5 juin des relations diplomatiques entre l'Arabie saoudite et le Qatar avait provoqué la fermeture des frontières aériennes, maritimes et terrestres entre les deux pays. Outre Ryad, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte ont coupé tout lien avec Doha en l'accusant de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran chiite, grand rival du royaume saoudien sunnite.

Des vols seront affrétés par le roi pour les pèlerins qataris

En juillet, les autorités de Doha avaient accusé l'Arabie saoudite de mettre des obstacles à la participation des ressortissants qataris au hajj. Les autorités saoudiennes refusaient notamment que ces pèlerins arrivent directement de Doha à bord de vols de la compagnie Qatar Airways, qui ne peut plus survoler l'espace aérien saoudien.

Sur proposition du prince Mohammed, le roi Salmane a approuvé mercredi l'entrée des pèlerins qataris par le poste frontalier de Salwa et leur transport depuis l'aéroport international du roi Fahd vers Dammam et Al-Ahsa, a précisé SPA. Le roi a également ordonné l'envoi d'avions saoudiens à Doha pour transporter "tous les pèlerins qataris à ses frais vers la ville de Jeddah".

Pendant la rencontre à Jeddah, l'émissaire de Doha a "souligné que les relations entre le royaume d'Arabie saoudite et le Qatar sont des relations fraternelles ancrées dans l'histoire", selon l'agence SPA. Le prince Mohammed a abondé, évoquant "la profondeur des relations historiques" entre les peuples saoudien et qatari, ainsi qu'entre leurs dirigeants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.