Quatre Palestiniens tués dans des heurts avec l'armée israélienne

L'armée israélienne a affirmé que ces affrontements s'étaient déroulés durant "une opération destinée à démanteler une cellule terroriste du Hamas".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des heurts ont éclaté à Borquin, en Cisjordanie occupée, le 26 septembre 2021. (JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Quatre Palestiniens ont été tués dans des heurts avec l'armée israélienne en Cisjordanie occupée, ont annoncé le ministère de la Santé palestinien et l'armée israélienne, dimanche 26 septembre. Trois Palestiniens ont été tués dans le village de Bidu, au nord de Jérusalem, et un autre à Borquin, dans le nord de la Cisjordanie, selon ces sources.

L'armée israélienne a affirmé que ces affrontements s'étaient déroulés durant "une opération destinée à démanteler une cellule terroriste du [mouvement islamiste] Hamas", alors que plusieurs médias ont fait état d'affrontements violents dans le nord de la Cisjordanie occupée depuis samedi soir.

Le Hamas a confirmé la mort d'un de ses membres, Ahmad Zahran, dans le village de Bidu, tandis que le mouvement palestinien Jihad islamique a affirmé que le Palestinien tué à Borquin, Ossama Soboh, était l'un de ses membres. Quatre Palestiniens avaient déjà été tués récemment dans des affrontements avec les forces israéliennes au camp de réfugiés de Jénine, où les heurts se sont multipliés ces dernières semaines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.