Cet article date de plus de dix ans.

Quatre combattants du Hamas tués par I'armée israélienne dans la bande de Gaza

Tsahal a répliqué à l'explosion d'un engin explosif. Cinq soldats israéliens ont également été blessés. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un char israélien près de la frontière entre Israël et la bande de Gaza, en novembre 2012. (MENAHEM KAHANA / AFP)

Quatre chefs locaux de la branche armée du Hamas ont été tués jeudi par un tir de char israélien dans la bande de Gaza, ont indiqué, vendredi 1er novembre, des sources israélienne et palestinienne. L'armée israélienne a précisé que, de son côté, cinq soldats avaient été blessés par l'explosion d'une mine.

Selon des responsables palestiniens, Rabieh Barikeh a été tué sur le coup lors des échanges de tirs, tard jeudi soir, et Khaled Aboubakr est mort de ses blessures dans la nuit. Les corps de Mohammed Al-Qassas et Mohammed Daoud ont été découverts plus tard. Ils étaient, selon les mêmes sources, tous des commandants locaux de la branche militaire du Hamas.

Une opération contre un tunnel entre Gaza et Israël

Selon un communiqué de l'armée israélienne, l'affrontement a été déclenché par l'explosion d'un engin explosif alors que les troupes israéliennes dégageaient un tunnel entre la bande de Gaza et Israël, construit vraisemblablement pour lancer des attaques contre l'Etat hébreu. "Durant l'opération, le Hamas a fait détoner un engin explosif, blessant cinq soldats. Les soldats ont été évacués vers un hôpital israélien. Les soldats ont répliqué dans l'immédiat, ouvrant le feu et touchant directement un terroriste", affirme le texte.

Israël a découvert le mois dernier un large tunnel creusé en territoire israélien depuis l'enclave palestinienne et destiné, selon l'armée, à des "activités terroristes". Le Hamas a revendiqué l'usage de tunnels pour lutter contre Israël, précisant que le but était d'enlever des soldats israéliens pour les échanger contre des prisonniers palestiniens.

Par ailleurs, l'aviation israélienne a effectué une frappe dans la nuit de jeudi à vendredi sur le quartier de Zeitoun, à l'est de la métropole de Gaza, qui n'a pas fait de victime, selon des témoins. La télévision du Hamas, Al-Aqsa TV, avait auparavant annoncé les tirs de trois obus de mortier en direction du district d'Eshkol, dans le sud d'Israël, sans en préciser les auteurs. Ces attaques n'ont pas été confirmées par les autorités israéliennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.