Proche-Orient : la France a déposé une résolution à l'ONU pour un cessez-le-feu

Le texte français, appuyé par l'Egype et la Jordanie, intervient alors que le Conseil de sécurité de l'ONU est bloqué depuis huit jours par les Etats-Unis autour de l'adoption d'une simple déclaration sur le conflit.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE sont réunis par vidéoconférence pour évoquer la question israélo-palestinienne, à Bruxelles, en Belgique, le 18 mai 2021. (EU COUNCIL /  ANADOLU AGENCY / AFP)

Paris veut sortir de l'impasse. En coordination avec l'Egypte et la Jordanie, la France a déposé une résolution à l'ONU pour un cessez-le-feu au Proche-Orient, a annoncé l'Elysée dans la soirée du mardi 18 mai. Lors d'une rencontre entre Emmanuel Macron, le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi et (par visioconférence) le roi Abdallah II de Jordanie, "les trois pays se sont mis d'accord sur trois éléments simples : les tirs doivent cesser, le moment est venu d'un cessez-le-feu et le conseil de sécurité de l'ONU doit se saisir du sujet", a précisé l'Elysée. 

Outre un appel à une "cessation des hostilités", le texte demanderait "d'accorder un accès humanitaire pour les gens qui en ont besoin", a expliqué un autre diplomate sous couvert d'anonymat. A la question de savoir quand la France pourrait demander un vote au Conseil de sécurité, un diplomate, s'exprimant lui aussi sous couvert d'anonymat, a répondu : "Le plus tôt sera le mieux."

Veto américain

La proposition de résolution française intervient alors que le Conseil de sécurité de l'ONU est bloqué depuis huit jours par les Etats-Unis autour de l'adoption d'une simple déclaration sur le conflit, selon des sources diplomatiques. Washington en a refusé trois proposées par la Chine, la Tunisie et la Norvège.

Depuis le début du nouveau cycle de violences armées entre l'Etat hébreu et des groupes de Gaza le 10 mai, au moins 230 personnes ont été tuées, en grande majorité des Palestiniens. En neuf jours, 3 700 roquettes ont été tirées dont environ 90% ont été interceptées par le système de défense anti-aérien israélien, selon l'armée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.