Gaza : 186 morts en une semaine, mais un cessez-le-feu envisagé par Israël

Un nouveau raid sur la bande de Gaza a fait cinq victimes supplémentaires, lundi 14 juillet, et deux autres ont succombé à leurs blessures. Selon la presse israélienne, le Premier ministre israélien serait en faveur d'un cessez-le-feu avec le Hamas. 

Un nuage de fumée après une frappe israélienne sur la bande de Gaza, lundi 14 juillet.
Un nuage de fumée après une frappe israélienne sur la bande de Gaza, lundi 14 juillet. (MAHMUD HAMS / AFP)

Le bilan humain a franchi un nouveau palier, lundi 14 juillet, alors que des négociations pour un cessez-le-feu sont engagées. Les raids aériens israéliens dans la bande de Gaza ont en effet fait 186 morts et 1 287 blessés en sept jours, selon un dernier bilan des services de secours communiqué lundi 14 juillet, et qui dépasse celui enregistré lors de l'offensive de novembre 2012.

Lundi, au moins douze Palestiniens dont deux enfants ont péri dans des frappes et deux autres personnes, un homme et une femme, ont succombé à des blessures subies dimanche.

Ce conflit est plus meurtrier que l'offensive de novembre 2012, qui visait déjà à faire cesser les tirs de roquettes de Gaza: 177 Palestiniens et six Israéliens avaient péri en une semaine.

Netanyahu en faveur d'un cessez-le-feu selon la presse

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu serait en faveur d'un cessez-le-feu avec le Hamas, selon le correspondant politique du quotidien Haaretz, Barak Ravid. "Le Premier ministre Netanyahu serait en faveur du cessez-le feu proposé par l'Egypte", a annoncé Barak Ravid sur son compte Twitter, citant une source anonyme.

Pour autant, rien n'est signé. Des efforts sont en cours pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, mais aucun accord n'a encore été conclu, a déclaré lundi soir un responsable du mouvement palestinien à l'AFP. "Jusqu'à présent, il n'y a rien de définitif", a déclaré ce responsable, alors que l'Egypte a appelé Israéliens et Palestiniens à cesser le feu à partir du mardi 15 juillet à 6 Heures GMT. Une pause dans les combats de 12 heures suivie par des négociations au Caire entre les deux parties dans les 48 heures.