Jérusalem : El Whad, la rue de tous les dangers

Juifs et musulmans cohabitent dans cette rue de la vieille ville, mais après plusieurs agressions, cette artère commence à se vider.

France 2

Dans ce climat d'extrême tension, une rue de la vieille ville de Jérusalem est devenue le symbole de cette violence quotidienne entre Israéliens et Palestiniens.
La majestueuse porte de Damas marque l'entrée de la rue El Whad. Tous les jeunes Palestiniens jugés suspects y sont fouillés et sommés de prouver qu'ils ne portent pas d'arme blanche. Il y a quelques jours ici même, un jeune palestinien de 19 ans a sorti un couteau. Il a sévèrement blessé un policier avant d'être abattu.

Des gardes du corps

La rue El Whad de 700 mètres est stratégique dans la vieille ville. Elle mène à deux lieux sacrés : l'esplanade des mosquées pour les musulmans et le mur des lamentations pour les juifs. Les deux communautés cohabitent dans cette artère, mais après les récentes attaques, certains habitants juifs du quartier ont désormais recours aux services de gardes du corps. Il y a quelques jours, un couple d'Israéliens a été tué au couteau sous les yeux impassibles de commerçants musulmans.
Depuis cette agression, les rues de la vieille ville se vident progressivement, la peur s'est installée.

Le JT
Les autres sujets du JT
( CAPTURE ECRAN FRANCE 2)