Cet article date de plus de cinq ans.

Sept blessés israéliens en une journée après une nouvelle vague d'attaques à l'arme blanche

Un des assaillants a été abattu. Une vague de violence a fait quatre morts côté israélien et au moins huit côté palestinien depuis le 1er octobre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un cordon de sécurité après l'attaque d'un Israélien, poignardé et gravement blessé par un Palestinien, jeudi 8 octobre 2015 à Jérusalem. (AMMAR AWAD / REUTERS)

La tension n'est pas retombée, jeudi 8 octobre, en Israël et en Cisjordanie occupée. La journée a été marquée par quatre agressions à l'arme blanche visant des Israéliens, faisant sept blessés. Un des assaillants a été abattu par un soldat. La veille, trois attaques avaient déjà eu lieu, poussant le Premier ministre, Benyamin Nétanyahou, à recommander un "état d'alerte maximale".

Deux soldats israéliens parmi les blessés 

A Tel Aviv, jeudi, un jeune homme a blessé quatre personnes, dont une soldate israélienne, avec un tournevis, selon la police. Celle-ci le décrit comme un "Arabe", sans que l'on sache s'il était palestinien ou israélien. Poursuivi par un soldat, il a été abattu.

Dans la soirée, un soldat israélien a été poignardé et "modérément blessé", selon l'armée, à Afoula, dans le nord d'Israël. L'assaillant, arrêté, a été décrit comme "membre d'une minorité", formulation qui désigne là encore un Arabe, mais pas forcément un Palestinien.

Un Palestinien tué dans un camp de réfugiés

Dans un troisième incident, un Palestinien a poignardé et grièvement blessé un civil israélien près de la colonie de Kiryat Arba, à l'est d'Hébron, en Cisjordanie, dans un secteur de tensions permanentes entre Palestiniens et colons, a indiqué l'armée israélienne. Celle-ci recherche l'agresseur, en fuite.

Plus tôt dans la journée, un Palestinien de 19 ans a grièvement blessé au cou un juif orthodoxe israélien à Jérusalem. Il a été arrêté. Lors de heurts dans un camp de réfugiés de Jérusalem-Est, dont il était originaire, un autre Palestinien a été tué par les forces de sécurité israéliennes.

Ces incidents portent à huit le nombre de Palestiniens tués dans les violences depuis le 1er octobre, sans compter l'assaillant tué à Tel Aviv, dont on ne connaît pas la nationalité. Cette vague d'attaques a aussi tué quatre Israéliens.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.