Israël-Palestine : les États-Unis tentent d'apaiser les tensions

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
etas unis proche orient
franceinfo
Article rédigé par
G. Halard - franceinfo
France Télévisions

Le conflit au Proche-Orient est délicat pour les États-Unis. Le nouveau secrétaire d'État est allé à la rencontre mardi 25 mai des Israéliens et des Palestiniens après deux semaines de guerre.

Rouvrir le consulat américain à Jérusalem, débloquer une aide de 75 millions de dollars à des Palestiniens... Ce sont les premières annonces d'Antony Blinken, le secrétaire d'État américain, pour reconstruire les relations entre les États-Unis et l'Autorité palestinienne. Avec ce voyage au Proche-Orient, le représentant de la diplomatie américaine a un objectif : consolider la fragile trêve entre Israël et le Hamas.

Cessez-le-feu fragile

Après son entretien à Ramallah avec Mahmoud Abbas, Antony Blinken s'est rendu à Jérusalem où il a échangé avec Benjamin Netanyahu. Il a assuré au Premier ministre le droit d'Israël de se défendre contre le Hamas, mais aussi contre l'Iran. Malgré ces efforts diplomatiques américains, sur le terrain, les tensions restent vives. Israël a menacé le Hamas d'une réponse "très puissante" en cas de violation du cessez-le-feu. Du 10 au 21 mai, les affrontements ont fait 12 morts en Israël et 252 dans la bande de Gaza.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.