Israël-Iran : affrontement en Syrie

Dans la nuit du 9 au 10 mai, Israël a ciblé des bases iraniennes en Syrie, faisant une vingtaine de morts. Plus tôt, l'Iran avait envoyé des missiles sur le plateau du Golan, annexé par l'État hébreu il y a 40 ans.

France 2

Une sirène stridente retentit dans la nuit. Les habitants du plateau du Golan ont pour ordre de se mettre à l'abri. Selon l'armée israélienne, des forces iraniennes viennent de procéder à des tirs de roquettes, à quelques dizaines de kilomètres de là, depuis le territoire syrien. Quatre tirs auraient été interceptés par le bouclier antimissile israélien. L'armée israélienne décide alors d'une réponse de grande envergure. Elle cible, en l'espace de quelques heures, des dépôts d'armes, des bases logistiques ou des postes d'observation iraniens en Syrie.La télévision syrienne s'est contentée de diffuser des images de batteries aériennes en action au-dessus de Damas et affirme qu'Israël a frappé en premier. Certaines sources parlent d'une vingtaine de morts.

Une escalade à prévoir ?

Ces dernières semaines, l'armée israélienne avait déjà ciblé des bases iraniennes en Syrie. Mais c'est la première fois depuis le début de la guerre en Syrie qu'Israël impute des tirs de missiles à l'Iran. "Nous ne laisserons pas l'Iran transformer la Syrie en base avancée contre Israël", a déclaré le ministre israélien de la Défense. L'armée israélienne dit ne pas vouloir d'une escalade, mais achemine par précaution des renforts vers le plateau du Golan, annexé par l'État hébreu il y a 40 ans. Des chars, des munitions ou des abris antiroquettes mobiles en prévision de nouvelles frappes venues de Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des blindés de l\'armée israélienne sont déployés sur le plateau du Golan, jeudi 10 mai.
Des blindés de l'armée israélienne sont déployés sur le plateau du Golan, jeudi 10 mai. (MENAHEM KAHANA / AFP)