Israël intensifie son offensive sur Gaza, le Hamas riposte

L'escalade meurtrière se poursuit au Proche-Orient. Le Hamas a revendiqué des tirs de roquettes contre Jérusalem et Tel-Aviv, en réactions à d'importants raids aériens sur la bande de Gaza.

De la fumée au-dessus de la bande de Gaza après un raid aérien israélien, le 8 juillet 2014.
De la fumée au-dessus de la bande de Gaza après un raid aérien israélien, le 8 juillet 2014. (OMER MESSINGER / NURPHOTO / AFP)

Entamée depuis un mois, l'escalade meurtrière se poursuit au Proche-Orient. Le Hamas palestinien a revendiqué mardi 8 juillet des tirs de roquettes contre Jérusalem et Tel-Aviv, en réaction à d'importants raids aériens israéliens menés contre le mouvement islamiste palestinien, qui ont fait au moins 24 morts dans la bande de Gaza.

Francetv info revient sur cette nouvelle journée d'affrontements.

Une violente offensive aérienne israélienne

Tsahal a lancé dans la nuit de lundi à mardi sa plus violente offensive aérienne contre Gaza depuis novembre 2012, baptisée "Bordure protectrice". Objectif : rétablir son pouvoir de dissuasion et stopper les tirs de roquettes sur son territoire.

Au total, les raids aériens israéliens sur Gaza ont fait 24 morts et plus d'une centaine de blessés. En réaction, le Hamas a dénoncé un "crime de guerre horrible" et prévenu que "tous les Israéliens" étaient désormais "des cibles légitimes".

Des Palestiniens tués en tentant de s'infiltrer en Israël

Ils arrivaient de Gaza par la mer. Quatre combattants palestiniens ont été tués mardi soir par les forces israéliennes alors qu'ils tentaient d'attaquer une base militaire près de Zikim, dans le sud d'Israël, selon l'armée. Tsahal a fait état d'un soldat blessé.

Les brigades al-Qassam, branche armée du Hamas, ont revendiqué cette infiltration, sans faire état de pertes dans leurs rangs.

Des tirs de roquettes sur le sud d'Israël

Selon l'armée israélienne, plus de 130 roquettes ont été tirées dans la journée sur le sud d'Israël. Vingt-trois ont été interceptées par la défense antimissile et les autres n'ont pas fait de victime. Le Hamas a revendiqué avoir visé les villes de Jérusalem et de Tel-Aviv.

"Israël ne tolèrera pas de tirs de roquettes contre ses villes", a prévenu le Premier ministre Benyamin Nétanyahou dans la soirée. Un responsable israélien indique, sous couvert d'anonymat, que l'Etat hébreu est prêt à toutes les options, y compris une offensive terrestre. Le cabinet de sécurité a d'ailleurs autorisé le rappel de 40 000 réservistes en prévision et des renforts ont déjà été déployés aux abords de Gaza.