Israël a achevé la construction de sa barrière de séparation avec la bande de Gaza

Elle comprend une partie souterraine, pour empêcher le creusement de tunnels entre l'enclave et le sol israélien, et une portion en mer.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un pan de la barrière construite par Israël, séparant le pays de la bande de Gaza, le 14 novembre 2021. (ISRAELI DEFENSE MINISTRY / ANADOLU AGENCY / AFP)

Israël a annoncé, mardi 7 décembre, avoir achevé la construction de la barrière séparant son territoire de celui de la bande de Gaza, enclave sous blocus gouvernée par le Hamas. Longue de 65 km et pourvue de centaines de caméras, de radars et autres capteurs, cette barrière "constitue un 'mur de fer' (...) entre l'organisation terroriste [du Hamas] et les résidents du sud d'Israël", s'est félicité le ministre de la Défense, Benny Gantz, lors d'une cérémonie marquant la fin de plus de trois ans de travaux.

Cette barrière, "projet technologiquement avancé et innovant", "donnera aux citoyens israéliens un sentiment de sécurité", a-t-il encore assuré dans un communiqué de son bureau. Elle compte une partie souterraine, pour empêcher le creusement de tunnels entre l'enclave et le sol israélien, et une portion en mer "reliée à un système d'armement contrôlé à distance". La barrière est composée à certains endroits de pans de béton.

Deux millions de Palestiniens vivent à Gaza, territoire miné par la pauvreté et coincé entre Israël, l'Egypte et la mer Méditerranée. Tel-Aviv impose un strict blocus à la bande de Gaza depuis la prise du pouvoir du mouvement armé Hamas en 2007. Les deux ennemis se sont livré quatre guerres depuis 2008, dont la dernière en mai 2021, qui a fait 260 morts à Gaza et 13 morts en Israël, dont un soldat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.