Guerre entre Israël et le Hamas : une soldate retenue en otage à Gaza a été libérée, annonce l'armée israélienne

Selon Israël, 239 personnes ont été enlevées lors de l'assaut lancé par le Hamas, le 7 octobre, sur son territoire.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des proches d'Israéliens capturés par des militants palestiniens lors des raids massifs du 7 octobre assistent à une conférence de presse à Tel Aviv, le 30 octobre 2023. (AHMAD GHARABLI / AFP)

Succès d'une opération de libération d'otage pour Israël. Les autorités israéliennes ont annoncé, lundi 30 octobre, avoir libéré une soldate retenue en captivité dans la bande de Gaza. Dans la nuit de dimanche à lundi, "la soldate Ori Megidish a été libérée, lors d'une opération terrestre, après avoir été kidnappée par l'organisation terroriste Hamas", ont précisé le service de sécurité intérieure et l'armée israélienne dans un communiqué conjoint. Le 7 octobre, des centaines d'hommes du Hamas s'étaient infiltrés depuis Gaza sur le sol israélien, où ils ont commis l'attaque la plus meurtrière depuis la création d'Israël en 1948. Selon les autorités israéliennes, 239 personnes, dont "beaucoup de travailleurs étrangers", ont été enlevées. 

Le mouvement islamiste palestinien a par ailleurs publié lundi une vidéo de trois femmes présentées comme des otages, où l'une d'elles appelle Benyamin Nétanyahou à conclure un échange de prisonniers avec le Hamas pour leur libération. Le Premier ministre a qualifié la vidéo de "propagande psychologique cruelle", tout en exhortant la communauté internationale à se joindre à son pays pour exiger la libération "immédiate et sans conditions" de tous les otages. Quatre femmes ont été relâchées à ce jour par le Hamas. Une femme germano-israélienne, Shani Louk, a en revanche été annoncée morte lundi par le ministère israélien des Affaires étrangères

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.