Guerre dans la bande de Gaza : les médiateurs qatari, américain et égyptien appellent Israël et le Hamas à "finaliser" un accord de cessez-le-feu

Article rédigé par Laure Cometti, Pierre Godon
France Télévisions
Publié Mis à jour
Des immeubles détruits à Jabalia, dans la bande de Gaza, le 1er juin 2024. (OMAR AL-QATTAA / AFP)
Doha, Le Caire et Washington ont accentué samedi leurs pressions sur les belligérants afin de parvenir à une trêve dans la bande de Gaza.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est maintenant terminé. Merci de l'avoir suivi.

La communauté internationale continue de plaider pour une trêve à Gaza. Les médiateurs qatari, américain et égyptien ont conjointement appelé, samedi 1er juin, Israël et le Hamas palestinien à "finaliser" un accord sur la base du plan annoncé vendredi par le président américain Joe Biden, pour un "un cessez-le-feu à Gaza et la libération des otages et des détenus", selon un communiqué commun publié au Caire et à Doha. Suivez notre direct.

Des rassemblements prévus cet après-midi dans plusieurs villes françaises. Des appels à se rassembler en soutien aux Palestiniens ont été lancés à Paris, Tours, Lille, Lyon ou encore Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), en début d'après-midi ce samedi. Dans la capitale, un cortège de soutien à la Palestine a pris part à la manifestation annuelle d'hommage au militant antifasciste Clément Méric, tué en 2013, à laquelle s'est joint un cortège pour la défense des Kanaks. Au total, quelque 22 000 personnes, selon la police, ont défilé dans les rues de Paris.

Les bombardements se poursuivent à Rafah. L'armée de l'air et l'artillerie israéliennes ont intensément bombardé la ville de Rafah samedi. Elles maintiennent leur offensive dans cette ville du sud de la bande de Gaza, malgré les protestations de la communauté internationale qui s'inquiète pour les civils. Les opérations se concentrent dans l'ouest de la ville, dans le quartier de Tal al-Sultan.

Emmanuel Macron soutient l'accord de cessez-le-feu. "Nous soutenons la proposition d'accord global des Etats-Unis", a réagi samedi sur X le chef de l'Etat, alors qu'un nouvel accord "global" de cessez-le-feu, présenté vendredi par Joe Biden, a été proposé par l'Etat hébreu au Hamas. Le président français souhaite "la libération des otages, un cessez-le-feu pérenne pour travailler à la paix et avancer sur la solution à deux Etats", arguant que "la guerre à Gaza doit cesser".

Un accord de cessez-le-feu en trois phases. Selon Joe Biden, la "feuille de route" comprend premièrement un cessez-le-feu de six semaines, assorti d'un retrait de l'armée israélienne "de toutes les zones peuplées de Gaza", mais aussi la libération de certains otages encore retenus. Dans la deuxième phase, le président américain a évoqué la cessation "permanente" des hostilités et la libération de tous les otages. La reconstruction de la bande de Gaza interviendrait dans une troisième et dernière phase.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le ministre israélien des Finances, Bezalel Smotrich, et le ministre de la sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, tous deux membres d'un parti d'extrême droite, s'insurgent contre la proposition de Joe Biden. "Ce serait une défaite absolue pour Israël, annoncent-ils. Nous n'accepterons pas de cessez-le-feu avant la destruction du Hamas."
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le ministre du cabinet de guerre Benny Gantz a répondu favorablement à la proposition de cessez-le-feu de Joe Biden. "Nous nous sommes engagés à faire progresser l'accord qui a été approuvé à l'unanimité par le cabinet de guerre", déclare-t-il, cité par le Jerusalem Post.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a enchaîné les coups de fils avec les ministres des Affaires étrangères saoudien, turc, jordanien, qatari, émirati... pour faire aboutir la proposition de cessez-le-feu, selon son porte-parole.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Les médiateurs qatari, américain et égyptien appellent à un accord de trêve à Gaza sur la base des propositions de Joe Biden.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Réaction courroucée du sénateur démocrate (de l'aile gauche du parti) Bernie Sanders, après l'invitation faite à Benyamin Nétanyahou de s'exprimer devant le Congrès. "C'est un criminel de guerre. Je ne viendrai pas."
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Les manifestants qui remplissent les rues de Tel-Aviv ont un tout autre message à adresser. Ils se sont rassemblés autour d'une gigantesque banderole où est écrit : "Biden, sauve nos otages de Nétanyahou", signe que les proches des otages et leurs supporters n'ont pas confiance dans l'action du dirigeant politique pour obtenir la libération des otages de l'attaque du 7-Octobre.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou se dit "ravi" de s'exprimer devant le Congrès américain, dans les prochains jours. Il deviendra le premier dirigeant étranger à s'exprimer pour la quatrième fois devant les parlementaires. C'est le leader de la Chambre des représentants qui l'avait invité vendredi.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE On a le chiffre de la participation à la manifestation pro-palestinienne, pro-kanak et en hommage au militant antifasciste Clément Méric : 22 000 personnes y ont participé, selon les chiffres que nous a transmis la préfecture de police de Paris. Certains organisateurs évoquaient même un nombre à six chiffres.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Comme chaque samedi, les proches des otages et leurs soutiens organisent des manifestations un peu partout dans le pays pour réclamer leur libération immédiate. A Tel-Aviv, une manifestation devant le ministère de la Défense est prévue à l'issue des prises de parole des familles des otages.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le Forum des familles d'otages et de disparus annonce que ses membres vont contacter "tous les membres du cabinet du Premier ministre, du gouvernement et de la Knesset [le Parlement israélien] dans les heures à venir" pour obtenir leur accord sur le projet de cessez-le-feu proposé par Benyamin Nétanyahou hier. "Le Forum exige le retour de tous les otages, que ce soit pour les réhabiliter ou les enterrer, et de ne pas manquer l'occasion qui s'est présentée de les ramener chez eux".