Gaza : le Hamas cible d'Israël

Vendredi noir au Proche-Orient. Quatre Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors d'une nouvelle manifestation pour demander la fin du blocus de Gaza.

Voir la vidéo

Les dernières frappes de l'armée israélienne vendredi 20 juillet sur des positions du Hamas ont fait plusieurs victimes. Ces bombardements intenses sur Gaza sont une réponse selon elle à des tirs sur ses soldats près de la frontière. Des envois de cerfs-volants et de ballons incendiaires qui auraient détruit plus de 2 600 hectares sur le territoire israélien. Sur les quatre morts lors des bombardements d'aujourd'hui, trois étaient membres du Hamas.

De nouvelles manifestations

Le Hamas qui contrôle la bande de Gaza n'entend pas suspendre ses attaques avant qu'Israël ne rétablisse les livraisons de fioul et de gaz, interrompues depuis mars dernier. Les militants réclament également le retour des réfugiés palestiniens chassés de leur terre en 1948, lors de la création de l'État d'Israël. Cet accès de fièvre survient au moment où de nouvelles manifestations ont lieu à la barrière de sécurité séparant Israël de Gaza, pour protester contre ces blocus imposés par l'État hébreu. En quatre mois, plus de 149 Palestiniens ont perdu la vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la fumée s\'échappe des immeubles à Gaza City après des frappes israéliennes, le 14 juillet 2018.
De la fumée s'échappe des immeubles à Gaza City après des frappes israéliennes, le 14 juillet 2018. (MAHMUD HAMS / AFP)