DIRECT. Cinq Palestiniens abattus par l'armée israélienne dans la bande de Gaza

Les attaques se multiplient en Israël et dans la bande de Gaza, vendredi.

Un Palestinien lors de heurts avec l\'armée israélienne à Beit El, dans la bande de Gaza, le 8 octobre 2015.
Un Palestinien lors de heurts avec l'armée israélienne à Beit El, dans la bande de Gaza, le 8 octobre 2015. (THOMAS COEX / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La situation s'envenime au Proche-Orient. Cinq jeunes Palestiniens ont été tués et 17 autres blessés par des tirs israéliens, vendredi 9 octobre, lors de heurts à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Il s'agit des premiers Gazaouis à être tués dans ces violences, qui s'étaient jusqu'ici concentrées en Cisjordanie et à Jérusalem.

Cinq Palestiniens abattus. Cinq jeunes hommes ont été tués par des tirs de l'armée israélienne, qui répondait à des jets de pierres depuis l'autre côté de la barrière entourant la ville de Gaza. "Environ 200 Palestiniens se sont approchés de la barrière de sécurité en jetant des pierres et des pneus enflammés, a précisé un porte-parole de l'armée. Les forces sur place ont répliqué en tirant sur les principaux instigateurs pour les empêcher d'avancer et disperser l'émeute."

Un juif poignarde quatre Palestiniens et Arabes israéliens. Un juif de 17 ans a attaqué au couteau deux Palestiniens et deux Arabes israéliens à Dimona, dans le sud du pays, vendredi. Le jeune homme, arrêté par la police, et a dit s'en être pris aux quatre hommes parce que, selon lui, "tous les Arabes sont des terroristes". Les attaques à l'arme blanche contre des Israéliens se sont multipliées ces derniers jours. Un Palestinien a été arrêté à Jérusalem quelques heures plus tard pour avoir poignardé un jeune Israélien.

Une nouvelle intifada, selon le Hamas. "Nous appelons à renforcer et accentuer l'intifada (...), c'est la seule voie qui mènera à la libération" des territoires palestiniens occupés, a estimé le chef du Hamas dans la bande de Gaza, Ismaïl Haniyeh, vendredi. "Gaza remplira son rôle dans l'intifada de Jérusalem et elle est plus que prête à l'affrontement", a-t-il ajouté.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PROCHE_ORIENT

22h12 : "Les attaques à l'arme blanche, les fusillades, c'est du terrorisme."




La diplomatie américaine a mis plusieurs jours à réagir à la vague de violences au Proche-Orient. Le porte-parole du département d'Etat a finalement qualifié de "terroristes" les attaques menées par des Palestiniens en Israël et dans les Territoires, tout en refusant d'avoir le même jugement pour l'agression par un jeune juif de Palestiniens et d'Arabes israéliens.

19h19 : Les services de secours de la bande de Gaza annonce la mort d'un sixième Palestiniens, tués par des tirs israéliens dans des secteurs proches de la frontière. Selon cette même source, 80 autres ont été blessés.

15h55 : Comme les autres, ce cinquième Palestinien a été tué par des tirs israéliens lors de heurts dans la bande de Gaza, dans des secteurs proches de la frontière avec Israël. Des soldats israéliens ont répliqué à des jets de pierres.

15h49 : Un cinquième Palestinien tué par des tirs israéliens à la frontière, indiquent les secours.

15h14 : Les funérailles d'un jeune Palestinien de 19 ans tué par la police israélienne ont eu lieu aujourd'hui à Surda, près de Ramallah, en Cisjordanie. Il a été abattu après avoir tué deux Israéliens et blessé deux autres.



(ABBAS MOMANI / AFP)

15h03 : Un quatrième Palestinien a été tué par des tirs israéliens à la frontière, annoncent les secours.

14h39 : Le mot intifada signifie "soulèvement". Deux intifadas ont marqué la révolte des Palestiniens contre l'occupation israélienne. L'intifada des pierres entre 1987 et 1993 et l'intifada Al-Aqsa entre 2000 et 2005. Je vous recommande cet article du Parisien, qui revient sur ces deux épisodes.

14h39 : Bonjour, pourriez-vous nous rappeler le sens du mot "intifada" s'il-vous-plait ?

14h34 : Un troisième Palestinien tué par des tirs israéliens à la frontière, annoncent les secours.

14h36 : Un deuxième Palestinien a été tué par des tirs israéliens dans la bande de Gaza, dans un secteur à la frontière avec Israël. Ahmed al-Hirbaoui et Chadi Daoula, tous deux âgés de 20 ans, ont été tués lorsque les soldats israéliens, postés de l'autre côté de la barrière enfermant le territoire, ont répliqué à des jets de pierres de jeunes Palestiniens à l'est de la ville de Gaza.

14h34 : Pour comprendre le contexte du regain de violences au Proche-Orient, je vous recommande de lire l'article de ma collègue Julie Rasplus. Elle y explique comment cette nouvelle escalade a débuté il y a trois semaines, sur le site de l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem.

14h34 : "Nous appelons à renforcer et à accentuer l'Intifada (...) c'est la seule voie qui mènera à la libération" des territoires occupés, a lancé le chef du Hamas dans la bande de Gaza, Ismaïl Haniyeh, lors du prêche de la prière musulmane hebdomadaire dans une mosquée de Gaza.

14h34 : Le mot est lâché. Pour le chef du Hamas à Gaza, les violences en Cisjordanie sont une nouvelle "Intifada", après les soulèvements palestiniens de 1987 et 2000.

14h34 : Nouvelles violences, aujourd'hui, au Proche-Orient. Un Palestinien a légèrement blessé au couteau un policier israélien qui l'a ensuite abattu, près d'une colonie israélienne de Cisjordanie occupée. Une femme a été blessée par balles après avoir tenté de poignarder un garde de sécurité à l'entrée de la gare routière d'Afula, dans le nord d'Israël.

14h35 : C'est la première attaque au couteau d'un juif contre des Arabes israéliens ou Palestiniens, depuis le début d'une vague d'agressions semblables contre des Israéliens, le week-end dernier.

14h35 : Quatre personnes, Arabes israéliens ou Palestiniens, ont été blessés à l'arme blanche par un juif à Dimona (sud d'Israël). Le suspect a été arrêté, selon la police.

14h35 : L'accès à l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem, est de nouveau interdit aux hommes de moins de 50 ans, pour la grande prière hebdomadaire musulmane.