DIRECT. Jérusalem reconnue capitale d'Israël : mort d'un deuxième Palestinien dans des heurts à Gaza

Le Hamas a appelé, jeudi, à une "nouvelle Intifada" pour protester contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Donald Trump.

Des Palestiniens s\'opposent aux forces de sécurité israéliennes, à Ramallah, le 8 décembre 2017.
Des Palestiniens s'opposent aux forces de sécurité israéliennes, à Ramallah, le 8 décembre 2017. (ABBAS MOMANI / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Un deuxième palestinien est mort ans des heurts à Gaza, vendredi 8 décembre, après la décision de Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël. L'ONU est "particulièrement inquiète des risques d'une escalade violente" après la décision du président américai, a affirmé au Conseil de sécurité Nickolay Mladenov, coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Proche-Orient.

 Deux Palestinien tués. Un manifestant palestinien a été tué par des tirs de l'armée israélienne, vendredi, dans la bande de Gaza alors qu'il participait à des manifestations, a indiqué le ministère gazaoui de la Santé. Un second est mort dans la soirée. Plus d'une vingtaine de Palestiniens ont été blessés, jeudi, par des balles en caoutchouc ou réelles lors de heurts avec l'armée israélienne.

Inquiétude de l'ONU. "Jérusalem est la question la plus complexe" à résoudre dans le conflit israélo-palestinien, a déclaré, Nickolay Mladenov, coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Proche-Orient, évoquant le "symbole de la foi chrétienne, juive et musulmane" que cette ville représente.

Des troupes supplémentaires ont été déployées côté israélien, en prévision d'une potentielle escalade de la violence.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PROCHE_ORIENT

21h46 : Un deuxième Palestinien est mort après les heurts à Gaza, suite à la décision de Donald Trump sur Jérusalem.

21h44 : Une roquette tirée depuis Gaza a touché une ville israélienne, annonce l'armée israélienne.

21h18 : Un mort et des tensions dans toute la Palestine, des rassemblements dans le monde musulman, une journée mouvementée sur le plan diplomatique... Deux jours après la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël, franceinfo vous résume ce qu'il faut retenir de ce vendredi particulier.



(ALI JADALLAH / AFP)


19h38 : Les Palestiniens ne discuteront plus avec les Etats-Unis tant que Donald Trump ne sera pas revenu sur sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, vient de déclarer Saeb Erekat, le négociateur en chef des Palestiniens, à la chaîne Al Jazeera.

19h13 : Retour en images sur les protestations des Palestiniens sur l'esplanade des Mosquées, après la grande prière.


(REUTERS et APTN)

18h21 : "Les Etats-Unis restent engagés dans le processus de paix", assure l'ambassadrice américaine à l'ONU.

17h01 : En Egypte aussi, on proteste contre la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Le grand imam d'Al-Azhar vient d'annuler une rencontre avec le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence. Elle était prévue le 20 décembre.

17h03 : La tension est forte après la grande prière sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Une foule imposante a manifesté avec des drapeaux palestiniens et des photos détournées de Donald Trump. En voici quelques images.


Tension à Jérusalem après la prière REUTERS et APTN


16h12 : Ces heurts entre troupes israéliennes et Palestiniens ont donc fait pour l'instant une victime. Un manifestant de 30 ans.

16h10 : Le ministère de la Santé se rétracte sur la mort d'un deuxième Palestinien, lors des heurts survenus pendant les manifestations contre la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël.

15h52 : En Cisjordanie, il y a également eu quelques confrontations aujourd'hui après la prière du vendredi, mais moins violentes que la veille.

15h52 : Depuis l'annonce de Trump mercredi, les affrontements avec les forces de sécurité israéliennes ont fait une trentaine de blessés parmi les Palestiniens, mais la violence a été en grande partie contenue. Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a appelé à une nouvelle Intifada (soulèvement).

15h45 : Un deuxième Palestinien a été tué par des tirs de l'armée israélienne dans la bande de Gaza. Lui aussi a été abattu alors qu'il participait à des manifestations contre la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël, selon le ministère gazaoui de la Santé.

15h25 : Il s'agit du premier Palestinien tué au cours des manifestations contre la décision américaine annoncée mercredi.

15h24 : Un Palestinien a été tué par des tirs de l'armée israélienne dans la bande de Gaza. Mahmoud Al-Masri, 30 ans, participait à des manifestations contre la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël, selon le ministère gazaoui de la Santé.

14h08 : Des milliers de personnes ont manifesté dans les pays musulmans d'Asie. En Malaisie, en Indonésie, au Pakistan et en Afghanistan, la foule a protesté contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, dénonçant une "gifle" pour le monde musulman.

14h07 : Ailleurs, dans plusieurs pays à majorité musulmane, des manifestations ont eu lieu en soutien au peuple palestinien. C'est le cas en Iran, où des milliers de personnes défilent. "Mort à l'Amérique", "Mort à Israël" , "Al-Quds [Jérusalem] est à nous", ont scandé certains. "Nous nous tiendrons debout jusqu'à l'anéantissement d'Israël" , a-t-on pu lire sur des banderoles.

14h04 : Des heurts ont éclaté à Jérusalem et en Cisjordanie occupée entre des forces israéliennes et des Palestiniens appelés à manifester leur "rage" après la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël.


(MOHAMAD TOROKMAN / REUTERS)

(BAZ RATNER / REUTERS)

12h47 : Toujours en Afghanistan, à Herat, dans l'ouest du pays, environ 2 500 personnes ont également défilé et brûlé les bannières américaine et israélienne. Quelque 500 personnes se sont également réunies à Kunduz, dans le nord-est du pays.

12h50 : Des manifestations de quelques centaines de personnes se tiennent également dans plusieurs villes d'Afghanistan : à Kaboul, plus d'un millier de personnes se sont réunies devant la principale mosquée de la ville, munies de pancartes clamant "Jérusalem est palestinienne".

12h44 : A Istanbul, plusieurs milliers de personnes manifestent après la prière du vendredi. Déployant un drapeau palestinien, elles dénoncent la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël.


(OSMAN ORSAL / REUTERS)

10h59 : Sur franceinfo, la première conseillère à la mission de Palestine en France, Hala Abou Hassira, salue la position de la France et accuse Donald Trump de s'être "aligné sur l'illégalité, la radicalisation et l'extrémisme".

11h10 : "Je lance un appel au calme et à la responsabilité de tous."

Le chef de l'Etat, lors d'une conférence de presse à Paris, appelle à la retenue en ce jour de prière, après l'appel du Hamas à "une nouvelle intifada".




(FRANCEINFO)

10h14 : "Reconnaître les liens historiques entre le peuple juif et sa terre ancestrale, est-ce que c'est une insulte, une humiliation ? Je ne crois pas."

Sur franceinfo, le porte-parole israélien estime que la décision de Donald Trump sur Jérusalem est "la reconnaissance d'une réalité historique". "C'est à Jérusalem que nous avions la capitale du royaume juif d'Israël", rappelle-t-il.





08h27 : Des manifestations sont prévues ailleurs dans le monde, comme ici à Jakarta. Un rassemblement se tient devant l'ambassade des Etats-Unis dans la capitale indonésienne.

08h23 : Israël annonce avoir déployé des centaines de policiers supplémentaires à Jérusalem, en ce jour de grande prière sur l'esplanade des Mosquées. La situation est calme dans la vieille ville, selon un journaliste de l'AFP.

07h11 : Plusieurs quotidiens mettent en avant la situation tendue à Jérusalem, où la fin de la prière du vendredi sera scrutée de près sur l'esplanade des Mosquées.



06h37 : "Comment puis-je m'asseoir en face de ces gens s'ils m'imposent l'avenir de Jérusalem comme capitale d'Israël ?"


Des responsables palestiniens estiment qu'il sera désormais difficile de reconnaître aux Etats-Unis leur statut d'"intermédiaire honnête" dans le processus de paix, à l'arrêt depuis 2014.

06h33 : Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a appelé à une "nouvelle intifada". Hier soir, au moins deux roquettes ont été tirées à partir de Gaza vers Israël, sans toutefois atteindre leur objectif, selon l'armée israélienne.

06h30 : "Mike Pence a demandé à rencontrer Mahmoud Abbas le 19 décembre à Bethléem. Cette rencontre n'aura pas lieu."

Ce responsable du parti du président palestinien annonce que le vice-président américain ne sera "pas le bienvenu en Palestine" lors de son voyage au Proche-Orient dans dix jours.