Heurts à Jérusalem : nouveaux affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens à l'Esplanade des Mosquées

D'après un journaliste de l'AFP présent sur place, des dizaines de Palestiniens ont lancé des projectiles en direction des forces de l'ordre israéliennes. Celles-ci ont utilisé des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc pour tenter de disperser la foule.

Une image issue d\'une vidéo d\'AFPTV, montrant un arbre en feu à l\'Esplanade des Mosquées, à Jérusalem, le 10 mai 2021. 
Une image issue d'une vidéo d'AFPTV, montrant un arbre en feu à l'Esplanade des Mosquées, à Jérusalem, le 10 mai 2021.  (CLAIRE GOUNON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les tensions ne faiblissent pas à Jérusalem. De nouveaux affrontements ont éclaté, lundi 10 mai dans la soirée, entre des Palestiniens et des policiers israéliens sur l'Esplanade des Mosquées, a constaté un journaliste de l'AFP, ayant vu des blessés. D'après cette même source, plusieurs dizaines de Palestiniens ont lancé des projectiles en direction des forces de l'ordre israéliennes, qui ont utilisé des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc pour tenter de disperser la foule. Suivez notre direct. 

Des frappes contre des positions du Hamas à Gaza. L'armée israélienne a annoncé, lundi dans la soirée, avoir "commencé" à mener une série de frappes contre des positions du mouvement islamiste armé dans la bande de Gaza. Au moins vingt personnes, dont neuf enfants et un commandant du Hamas, ont été tuées, selon les autorités locales. 

Des salves de roquettes tirées depuis Gaza vers Israël. Ces frappes de l'armée israélienne font suite à des salves de roquettes tirées depuis la bande de Gaza vers Israël. L'armée israélienne a dans un premier temps fait état de sept roquettes tirées depuis Gaza, dont l'une a été interceptée par le bouclier antimissiles "Dôme de fer". Selon le Hamas, ce sont plus de 100 roquettes qui ont été tirées lundi. 

 Une évacuation temporaire autour du mur des Lamentations. Du fait de ces tirs de roquettes, des sirènes d'alarme ont retenti dans plusieurs villages et villes israéliennes, mais aussi (fait rare) à Jérusalem, entraînant l'évacuation temporaire du mur des Lamentations.

 Une ligne rouge "franchie". "Les organisations terroristes à Gaza ont franchi une ligne rouge (...) en tirant des roquettes jusque dans la région de Jérusalem", a déclaré en soirée le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou. "Israël réagira avec force (...), celui qui attaque en paiera le prix fort. Je vous le dis, citoyens d'Israël, le conflit actuel pourrait durer un certain temps", a-t-il prévenu.

Une semaine de tensions. Des accrochages violents, les pires enregistrés depuis des années, opposent depuis une semaine des manifestants palestiniens et des policiers israéliens à Jérusalem-Est, portion palestinienne de la ville sainte annexée par Israël, faisant des centaines de blessés. La possible éviction de familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah, au profit de colons israéliens, est l'un des éléments expliquant ces tensions. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #JERUSALEM

00h01 : Il est l'heure de clore ce direct avec le point sur l'actualité :

#AVIGNON Jean Castex annonce un durcissement des peines contre les agresseurs de policiers ou gendarmes, après une réunion avec les syndicats de police.


#COVID_19Jean Castex a détaillé les modalités des prochaines étapes du déconfinement. Réouverture des terrasses et salles des restaurants, bars et cafés, jauges dans les commerces, musées ou dans les cinémas... Franceinfo fait le point sur les précisions de Matignon.


La tension est montée de plusieurs crans. Des roquettes ont été tirées en début de soirée depuis la bande de Gaza vers Israël qui a riposté. De nouveaux heurts ont éclaté entre manifestants palestiniens et police israélienne.


Le tueur en série, mort à l'âge de 79 ans, a été condamné pour huit meurtres et était mis en examen dans quatre dossiers, dont celui de la disparition d'Estelle Mouzin. Il était également soupçonné dans plusieurs dizaines de "cold cases". Franceinfo vous fait un tour d'horizon du parcours judiciaire de celui que l'on surnomme "l'ogre des Ardennes".


Ce direct reprendra à 6 heures.

23h36 : La "flambée de violence significative" dans la bande de Gaza et à Jérusalem-Est "doit cesser immédiatement", a lancé un porte-parole du chef de la diplomatie de l'Union européenne, Josep Borrell. "Les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza sur des populations civiles en Israël sont totalement inadmissibles et nourrissent une escalade", a ajouté le porte-parole dans un communiqué.

23h05 : "La communauté internationale se réveille, s'agite, mais nous n'aurons pas de désescalade dans les prochains jours. On peut même craindre le pire."

Invité de franceinfo, Jean-Paul Chagnollaud a rappelé qu'on avait "tendance à croire depuis quelques années que le conflit israélo-palestinien est marginal parce qu'il ne se passait plus grand-chose", mais selon lui, "la communauté internationale n'a rien fait ces dernières, au contraire, pour essayer d'aborder les questions de fond". "Ça fait bien longtemps qu'on ne parle plus de processus de paix", assure-t-il.

22h55 : Entre 100 et 150 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers Israël, ont rapporté le Hamas au pouvoir dans l'enclave palestinienne et l'armée israélienne. Cette dernière affirme que "des dizaines d'entre elles ont été interceptées par le système de défense anti-aérienne Dôme de fer".

22h36 : De nouveaux affrontements ont éclaté ce soir entre des Palestiniens et des policiers israéliens sur l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem, selon un journaliste de l'AFP. Des dizaines de Palestiniens ont lancé des projectiles en direction des forces de l'ordre israéliennes qui ont utilisé des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc pour tenter de disperser la foule.

22h29 : Le président turc Recep Tayyip Erdogan lui n'a pas cherché à calmer les esprits. Il a condamné l'action israélienne à Jérusalem et a affirmé qu'il ferait "tout ce qu'il peut pour mobiliser le monde, notamment musulman, pour mettre fin au terrorisme et à l'occupation israéliens".

22h27 : De son côté, la France a appelé "l'ensemble des acteurs à faire preuve de la plus grande retenue et à s'abstenir de toute provocation pour permettre un retour au calme dans les plus brefs délais", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

22h26 : Le secrétaire d'Etat américain Anthony Blinken a appelé à la "désescalade". "La violence doit cesser, toutes les parties doivent engager une désescalade, réduire les tensions, prendre des mesures concrètes pour calmer le jeu", a-t-il insisté.

22h25 : "Les organisations terroristes à Gaza ont franchi une ligne rouge le soir de la 'Journée de Jérusalem' en tirant des roquettes jusque dans la région de Jérusalem."


En réponse à la salve de roquettes tirées en direction d'Israël par le Hamas,le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a promis de réagir "avec force". "Celui qui attaque paiera le prix fort", a-t-il assuré.


22h22 : Un incendie s'est déclaré dans l'enceinte de l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem, où se trouvaient des milliers de fidèles pour la prière du soir. La cause de cet incendie n'était pas connue dans l'immédiat.





(Claire GOUNON / AFPTV / AFP)

21h44 : Face à la montée des tensions dans la bande de Gaza, l'Allemagne a rappelé aux Israéliens et Palestiniens qu'ils ont le "devoir d'éviter de nouvelles victimes civiles", a prévenu le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas. "Rien ne justifie le tir de roquettes sur la population civile israélienne", a-t-il ajouté. Ces tirs ne conduisent "certainement pas à la résolution du conflit" mais plutôt à une "nouvelle escalade insensée".

21h23 : Au moins vingt Palestiniens, dont neuf enfants, ont été tués dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza, en riposte à des tirs de roquettes en provenance de l'enclave palestinienne, a indiqué le Hamas.

20h43 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

La tension est montée de plusieurs crans. Des roquettes ont été tirées en début de soirée depuis la bande de Gaza vers Israël qui a riposté. Suivez notre direct.

Le tueur en série Michel Fourniret est mort à l'âge de 79 ans, a annoncé le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz. "C'est un mélange de colère, d'abattement et de souffrance ", assure à franceinfo Corinne Herrmann, avocate des familles des victimes.

Le nombre de malades du Covid-19 recensés dans les services de réanimation continue de reculer. On comptait 4 870 personnes dans les services de soins critiques contre 4 971 malades hier, selon les chiffres de Santé publique France.

Les deux principaux suspects du meurtre du policier Eric Masson tué à Avignon, âgés de 19 et 20 ans, ont déjà été condamnés "plusieurs fois" pour violences et infraction à la législation sur les stupéfiants, a déclaré le procureur d'Avignon.

Emmanuel Macron a commémoré, sans prendre la parole, à Paris le 20e anniversaire de la loi Taubira ayant reconnu l'esclavage comme crime contre l'humanité.

19h18 : De son côté, l'armée israélienne a confirmé avoir mené des frappes aériennes sur le nord de Gaza et y avoir ciblé un commandant du Hamas. Elle a précisé ne pas être en mesure à ce stade de "confirmer ou non" que ces décès étaient liés à son offensive en cours.

19h17 : Au moins neuf personnes, dont trois enfants et un commandant du Hamas, ont été tuées dans des frappes israéliennes sur le nord de la bande de Gaza, ont indiqué les autorités locales.

18h36 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité :

Des salves de roquettes ont été tirées en début de soirée depuis la bande de Gaza vers Israël. Des sirènes d'alarme des autorités israéliennes ont rententi à Jérusalem. Le Hamas avait menacé plus tôt Israël d'une nouvelle escalade militaire si ses forces ne se retiraient pas à 18 heures de l'esplanade des Mosquées.

Le tueur en série Michel Fourniret est mort à l'âge de 79 ans, a annoncé le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz. Il était hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière à Paris depuis le 28 avril et un protocole de fin de vie avait été mis en place, avait appris France Télévisions auprès d'une source proche, confirmant une information du Parisien.

Les deux principaux suspects du meurtre du policier Eric Masson tué à Avignon, âgés de 19 et 20 ans, ont déjà été condamnés "plusieurs fois" pour violences et infraction à la législation sur les stupéfiants, a déclaré le procureur d'Avignon.

Emmanuel Macron a commémoré, sans prendre la parole, à Paris le 20e anniversaire de la loi Taubira ayant reconnu l'esclavage comme crime contre l'humanité.

18h25 : La marche de milliers de jeunes Israéliens prévue également ce soir dans la vieille ville afin de célébrer la "Journée de Jérusalem" a été annulée. Cette marche célèbre chaque année l'annexion de Jérusalem-Est par les forces israéliennes en 1967, malgré les condamnations de la communauté internationale et de l'ONU.

17h36 : Le Hamas avait menacé plus tôt Israël d'une nouvelle escalade militaire si ses forces ne se retiraient pas à 18 heures de l'esplanade des Mosquées de Jérusalem. La police annonce également l'évacuation du mur des Lamentations.



(SAID KHATIB / AFP)

17h35 : Des salves de roquettes ont été lancées en début de soirée depuis la bande de Gaza vers Israël, a constaté un journaliste de l'AFP depuis l'enclave palestinienne. Des sirènes d'alarme des autorités israéliennes ont retenti également à Jérusalem.



(MAHMUD HAMS / AFP)