Israël-Palestine : pluie de roquettes vers Tel-Aviv, les frappes israéliennes sur Gaza font au moins 30 morts

Les frappes de l'armée israélienne sur l'enclave palestinienne ont fait au moins 30 morts parmi lesquels dix enfants, et quelque 125 blessés. En réaction, le Hamas a assuré avoir lancé 130 roquettes en direction de Tel-Aviv. Au moins trois personnes ont été tuées par ces tirs vers l'Etat hébreu mardi. 

Des tirs de roquette depuis la bande de Gaza, en réaction aux frappes israéliennes sur l\'enclave palestinienne, le 11 mai 2021. 
Des tirs de roquette depuis la bande de Gaza, en réaction aux frappes israéliennes sur l'enclave palestinienne, le 11 mai 2021.  (ANAS BABA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les tensions s'intensifient entre Israël et le mouvement islamiste Hamas, mardi 11 mai dans la soirée. Les frappes de l'armée israélienne sur la bande de Gaza ont fait au moins 30 morts, parmi lesquels dix enfants, et quelque 125 blessés, selon le ministère de la Santé de l'enclave palestinienne. Des commandants du Hamas et du Jihad islamique, second groupe armé de la bande de Gaza, ont par ailleurs péri dans ces frappes. Dans la soirée, un immeuble d'une douzaine d'étages dans le centre de la ville de Gaza, dans lequel des ténors du Hamas avaient leurs bureaux, a été complètement détruit par une frappe de l'Etat hébreu. 

En réaction, le mouvement islamiste armé dit avoir lancé 130 roquettes en direction de Tel-Aviv, où des sirènes d'alarme retentissaient mardi soir. Les autorités israéliennes ont suspendu les vols à l'aéroport international Ben Gourion. Suivez notre direct. 

Des blessés et au moins un mort mardi soir à Tel-Aviv. Les services de secours ont fait état de nombreux blessés en soirée dans la région de Tel-Aviv. Une femme a été tuée mardi soir près de Tel-Aviv lors de tirs de roquettes du Hamas vers cette métropole de l'Etat hébreu, a indiqué la police israélienne. Ce décès porte à trois le nombre de personnes tuées mardi en Israël par des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

"Ce n'est que le début." Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a prévenu mardi soir que les frappes israéliennes sur la bande de Gaza n'étaient "que le début", et qu'il y avait "encore beaucoup de cibles dans le viseur". Le Hamas a répliqué en affirmant être "prêt". "Si (Israël) veut une escalade, la résistance est prête et si (Israël) veut arrêter nous sommes prêts aussi", a déclaré Ismaïl Haniyeh, le chef du mouvement, dans une allocution télévisée mardi soir. 

"Cette escalade se dirige vers une guerre à grande échelle." "Cessez immédiatement les tirs. Cette escalade se dirige vers une guerre à grande échelle", a réagi sur Twitter l'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland. "Les chefs de tous les camps doivent s'engager vers une désescalade. Une guerre à Gaza serait dévastatrice et ce sont les gens ordinaires qui en paieraient le prix", a-t-il ajouté. 

 Une semaine de tensions. Des affrontements ont débuté il y a une semaine entre la police israélienne et des Palestiniens, après des manifestations contre des restrictions d'accès imposées par Israël à certains secteurs durant le ramadan, et la possible éviction de Palestiniens du quartier de Cheikh Jarrah, à Jérusalem-Est.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ISRAEL

00h33 : Il est l'heure de clore ce direct avec le traditionnel point sur l'actualité.

Les députés ont rejetté à la surprise générale l'article 1er du projet de loi de sortie de l'état d'urgence incluant la création d'un pass sanitaire. Jean Castex a promis que ce pass allait être mis en place et que de nouvelles délibérations allaient avoir lieu à l'Assemblée.

Invité de 20 heures de France 2, Jean Castex a évoqué de nombreux sujets d'actualité : le meurtre du policier Eric Masson à Avignon et les violences à l'égard des forces de l'ordre, le Covid-19 et le pass sanitaire rejeté par l'Assemblée et les élections régionales et la situation en PACA. Voici ce qu'il faut retenir de cette interview.


Nordahl Lelandais a été condamné à 20 années de réclusion criminelle pour le meurtre du caporal Arthur Noyer.

• Les frappes de l'armée israélienne sur la bande de Gaza ont fait au moins 30 morts, parmi lesquels dix enfants, et quelque 125 blessés, selon le ministère de la Santé de l'enclave palestinienne. Côté israélien, trois personnes ont été tuées par les roquettes lancées depuis l'enclave.

Le tireur présumé dans l’affaire du meurtre du policier Eric Masson, et le jeune homme qui l'accompagnait, ont été mis en examen.

Ce direct reprendra à 6 heures.

06h49 : "Cessez immédiatement les tirs. Cette escalade se dirige vers une guerre à grande échelle. Les chefs de tous les camps doivent s'engager vers une désescalade."

Israël et le mouvement islamiste Hamas se dirigent vers une "guerre à grande échelle", a prévenu l'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient Tor Wennesland. "Une guerre à Gaza serait dévastatrice et ce sont les gens ordinaires qui en paieraient le prix", a-t-il écrit sur Twitter.

22h46 : Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra demain une nouvelle réunion en urgence sur le conflit au Proche-Orient, la deuxième en trois jours. La nouvelle session à huis clos a été demandée par la Tunisie, la Norvège et la Chine. La première réunion s'était soldée sans aucune déclaration commune du Conseil en raison de réticences des Etats-Unis à adopter un texte "à ce stade".

22h17 : "Si (Israël) veut une escalade, la résistance est prête et si (Israël) veut arrêter nous sommes prêts aussi", a déclaré le chef du mouvement islamiste Hamas Ismaïl Haniyeh. Il a appelé les forces de l'ordre israéliennes à se retirer de l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem, théâtre depuis plusieurs jours de violents affrontements entre policiers israéliens et manifestants palestiniens.

22h13 : #PALESTINE Les raids israéliens sur Gaza ont fait 30 morts palestiniens, tandis que trois Israéliens ont été tués dans des tirs de roquettes depuis l'enclave palestinienne.

22h09 : Le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a prévenu que les frappes israéliennes sur la bande de Gaza n'étaient "que le début", après la salve de roquettes tirée depuis l'enclave palestinienne gouvernée par le Hamas, en direction du sol israélien. "Il y a encore beaucoup de cibles dans le viseur", a-t-il assuré.

21h54 : "Quand j'étais en fonction, nous étions connus comme la présidence de la paix, parce que les adversaires d'Israël savaient que les Etats-Unis soutenaient fermement Israël et qu'il y aurait de rapides représailles si Israël était attaqué."

21h50 : L'ex-président américain Donald Trump a accusé son successeur Joe Biden de faire preuve de "faiblesse" et de ne pas soutenir assez fermement Israël pendant cette période de très violents affrontements avec le Hamas. "Sous Biden, le monde devient plus violent et plus instable parce que la faiblesse de Biden et le manque de soutien à Israël mènent à de nouvelles attaques contre nos alliés", a écrit Donald Trump dans un communiqué.

21h12 : Ce décès porte à trois le nombre de personnes tuées en Israël par des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. Selon l'armée israélienne, plus de 500 roquettes ont été lancées depuis hier soir vers Israël par différents groupes armés palestiniens depuis Gaza.

21h12 : Une femme a été tuée près de Tel-Aviv lors de tirs de roquettes du Hamas vers la métropole de l'Etat hébreu, a indiqué la police israélienne.

21h12 : En réponse à cette pluie de roquettes sur Tel-Aviv, les autorités israéliennes ont suspendu les vols à l'aéroport international Ben Gourion "pour protéger les cieux du pays", a déclaré à l'AFP Ofer Lefler, porte-parole de l'aviation civile israélienne.

21h12 : Le mouvement islamiste Hamas a affirmé avoir lancé 130 roquettes en direction de Tel-Aviv. Des sirènes d'alarme ont retenti en soirée dans la métropole israélienne. Selon le Hamas, ces frappes sont une réaction à la destruction, par l'armée israélienne, d'un édifice d'une dizaine d'étages à Gaza dans lequel des ténors du mouvement armé avaient leurs bureaux.