DIRECT. Deux adolescents palestiniens tués par des tirs israéliens à la frontière avec Gaza

Neuf jeunes Palestiniens ont été tués depuis vendredi par des tirs israéliens le long de la barrière de séparation qui enferme la bande de Gaza.

Des femmes palestiniennes sont évacués par des hommes après des tirs de gaz lacrymogène à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, le 10 octobre 2015.
Des femmes palestiniennes sont évacués par des hommes après des tirs de gaz lacrymogène à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, le 10 octobre 2015. (MAHMUD HAMS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Est-ce le début d'une troisième intifada ? Israéliens et Palestiniens se sont engouffrés dans un cycle de violences meurtrières qui s'est accéléré depuis 24 heures. Après Jérusalem-Est, la Cisjordanie et des villes israéliennes, les violences ont gagné vendredi la bande de Gaza. Samedi 10 octobre, deux adolescents palestiniens y ont été tués et huit autres blessés par des tirs israéliens, lors de heurts à l'est de Khan Younès, le long de la barrière de séparation avec Israël.

Funérailles sous tension. Des milliers de personnes ont participé aux premiers des sept enterrements prévus samedi. Une telle affluence n'a pas été constatée depuis la deuxième intifada (2000-2005), assurent les Palestiniens.

Près de 25 morts en dix jours. Depuis le 1er octobre et le meurtre de deux colons en Cisjordanie, les violences ont tué quatre Israéliens et 19 Palestiniens dont six agresseurs présumés.

Une douzaine d'attaques au couteau en une semaine. Samedi matin, une treizième attaque à l'arme blanche en huit jours contre des Israéliens ou des juifs s'est produite. Deux juifs ultra-orthodoxes ont été légèrement blessés à Jérusalem et l'auteur, un Palestinien de 16 ans, a été abattu.

L'opération la plus meurtrière depuis la guerre à Gaza en 2014. Dans la nuit le bilan du plus grave évènement entre Israël et la bande de Gaza depuis la guerre meurtrière de l'été 2014 s'est alourdi. Sept jeunes Palestiniens ont été tués et 145 ont été blessés par des tirs israéliens près de la barrière de sécurité qui, avec la frontière égyptienne, enferme hermétiquement Gaza.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PROCHE_ORIENT

15h05 : Un homme a poignardé trois policiers israéliens à Jérusalem, avant d'être tué, annonce la police.

10h11 : On en sait un peu plus sur l'affrontement signalé ce matin, à Jérusalem. Deux ultra-orthodoxes juifs israéliens ont été légèrement blessés, dans une attaque à l'arme blanche. L'agresseur palestinien a succombé aux blessures infligées par la police israélienne.

09h41 : Pour comprendre cette nouvelle vague de violence, je vous recommande l'article de ma collègue Julie Rasplus, qui revient sur le contexte, le déclencheur et les étapes cruciales qui ont mené à cette intifada, qui a déjà fait sept morts et environ 150 blessés.

09h36 : Deux Israéliens ont été blessés dans une nouvelle attaque à l'arme blanche, à Jérusalem, selon la police et les secours.

09h12 : @Yannick : Selon les informations dont nous disposons, un Palestinien a bien été tué, cette nuit, dans le camp de réfugiés de Chouafat. Il a été touché par des tirs israéliens.

09h10 : Bonjour Camille, est-ce vrai qu'un nouveau Palestinien a été tué dans la nuit à Chouafat, Jérusalem-est ?

09h08 : "Il y a une crainte de soulèvement malheureusement basée sur une manipulation (...) On dit aux jeunes Palestiniens qu'Israël souhaite changer le statut-quo sur l'esplanade des mosquées (pour permettre aux juifs d'aller y prier) alors que ce n'est pas du tout le cas. "


Le ministère des Affaires étrangères israélien tente de trouver une explication aux violences qui opposent à nouveau Palestiniens et Israéliens. Il dénonce une "manipulation", ce matin, sur Europe 1.