Israël-Palestine : des soldats israéliens ont pénétré dans la bande de Gaza, assure l'armée

"L'aviation israélienne et des troupes au sol mènent actuellement une attaque dans la bande de Gaza", a déclaré l'armée de l'Etat hébreu dans un bref message. 

Des secouristes palestiniens inspectent les débris d\'un édifice détruit par une frappe de l\'armée israélienne, le 13 mai 2021 à Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza.
Des secouristes palestiniens inspectent les débris d'un édifice détruit par une frappe de l'armée israélienne, le 13 mai 2021 à Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza. (QUSAY DAWUD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'escalade militaire s'intensifie entre le Hamas et Israël. Des troupes israéliennes ont pénétré dans la bande de Gaza, dans le cadre de l'opération militaire en cours contre le mouvement islamiste palestinien, a annoncé Tsahal dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 mai"L'aviation israélienne et des troupes au sol mènent actuellement une attaque dans la bande de Gaza", a déclaré l'armée dans un bref message. Interrogé par l'AFP, le porte-parole de l'armée, Jonathan Conricus, a confirmé que des soldats israéliens étaient entrés dans l'enclave palestinienne. Suivez notre direct.

 Au moins 100 morts à Gaza. Les affrontements entre le Hamas et l'Etat hébreu ont fait plus de 100 morts dans la bande de Gaza, ont indiqué les autorités locales jeudi. Le ministère de la Santé dans l'enclave palestinienne a fait état de 103 morts, dont 27 enfants, et de 580 blessés depuis le début des frappes aériennes israéliennes lundi soir. Du côté de l'Etat hébreu, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait sept morts et plusieurs dizaines de blessés. 

 Des tirs visant des personnes juives à Lod. Dans cette ville israélienne, théâtre ces derniers jours de violents affrontements, "il y a eu des tirs en direction d'un groupe de Juifs. Il y a eu un blessé, la police cherche des suspects", a déclaré jeudi un porte-parole de la police israélienne. 

L'Elysée réagit. Emmanuel Macron a "fermement condamné les tirs revendiqués par le Hamas et d'autres groupes terroristes" vers Israël, lors d'un entretien avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré l'Elysée dans un communiqué jeudi. Tout en lui présentant "ses condoléances" pour les "nombreuses pertes de civils palestiniens résultant des opérations militaires et des affrontements en cours avec Israël", le président de la République a demandé à Mahmoud Abbas "d'user de tous les moyens de son influence pour que le calme soit rétabli au plus vite".

Des manifestations interdites samedi à Paris. Toutes les manifestations en lien avec les événements en Israël et en Palestine, prévues samedi, seront interdites, a appris France Télévisions auprès d'une source à la préfecture de police, jeudi. Un peu plus tôt, le ministre de l'Intérieur avait annoncé sur Twitter avoir demandé au préfet de police d’interdire ces rassemblements. "De graves troubles à l’ordre public furent constatés en 2014", a rappelé Gérald Darmanin. 

  Le Hamas affirme avoir lancé une roquette un aéroport israélien. Le mouvement islamiste a affirmé, jeudi, avoir lancé une énorme roquette d'une portée de 250 km en direction du second aéroport d'Israël et appelé les transporteurs aériens à "suspendre" tous leurs vols vers l'Etat hébreu. Au cours des dernières heures, des vols à destination de l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv avaient été déroutés vers l'aéroport Ramon, près d'Eilat, dans le sud du pays, en direction duquel le mouvement islamiste dit avoir lancé cette roquette. 

Israël intensifie ses raids aériens. L'aviation israélienne continue de frapper la bande de Gaza, enclave palestinienne peuplée de deux millions d'habitants, et cible le mouvement islamiste Hamas, qui y détient le pouvoir. Elle a bombardé des locaux liés aux opérations de "contre-renseignement" du mouvement et la résidence d'Iyad Tayeb, un commandant du parti. L'aviation israélienne a par ailleurs pulvérisé une tour de plus de dix étages abritant des bureaux de la chaîne palestinienne Al-Aqsa, créée il y a quelques années par le Hamas.

Près de 1 500 roquettes tirées depuis la bande de Gaza. Le bilan a été annoncé par l'armée israélienne jeudi. Selon Tsahal, le tir de 350 roquettes a "échoué" alors que des centaines d'autres ont été interceptées par le bouclier antimissiles israélien. Mercredi, le Hamas a déclaré dans un communiqué avoir lancé plus d'une centaine de roquettes vers trois villes d'Israël (Ashkelon, Netivot, Sderot).

La communauté internationale appelle au calme. Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, s'est entretenu mercredi soir avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour demander la fin des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël. Washington a par ailleurs annoncé l'envoi d'un émissaire en Israël et dans les territoires palestiniens pour exhorter à la "désescalade".

Echanges entre Joe Biden et Benyamin Nétanyahou. Le président américain s'est également entretenu mercredi par téléphone avec le Premier ministre israélien. "Mon espoir est que la situation soit résolue aussi rapidement que possible, mais Israël a le droit de se défendre quand des milliers de roquettes sont tirées vers son territoire", a déclaré Joe Biden à l'issue de cet entretien.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ISRAEL

23h54 : Bonjour @John, on vous explique justement ça dans cet article.

23h52 : Bonsoir, pouvez vous nous rappeler l'origine de ce nouveau conflit, svp. Merci par avance.

23h43 : "Toute incursion terrestre dans n'importe quelle zone de la bande de Gaza sera l'occasion d'augmenter le nombre de morts et des prisonniers chez l'ennemi", avait alors averti la branche armée du Hamas, à l'origine des tirs de roquettes vers Israël.

23h43 : Dans le cadre de son opération militaire en réplique aux tirs de roquettes par les groupes armés palestiniens, l'armée israélienne avait déployé ces derniers jours chars et autres véhicules blindés le long de la barrière séparant Israël de l'enclave palestinienne, avaient constaté des journalistes de l'AFP.

23h40 : L'aviation israélienne et des troupes au sol mènent actuellement une attaque dans la bande de Gaza, annonce l'armée israélienne dans un bref message sur Twitter.

23h18 : "La spirale de la violence doit cesser au Proche-Orient. J'appelle avec force au cessez-le-feu et au dialogue. J'appelle au calme et à la paix", écrit Emmanuel Macron sur Twitter. Plus tôt, l'Elysée avait "fermement condamné les tirs revendiqués par le Hamas et d'autres groupes terroristes".

23h11 : "En interdisant cette manifestation, la France montre sa complicité avec l'Etat d'Israël, qui veut interdire toute manifestation de soutien aux droits des Palestiniens, qui subissent l'occupation, la colonisation et les bombardements", a réagi auprès de l'AFP l'un des responsables de l'Association des Palestiniens en Ile-de-France, Walid Atallah.

23h13 : L'association organisatrice de la manifestation en soutien aux Palestiniens, qui devait se tenir samedi à Paris mais a été interdite par le préfet de police, a "condamné cette interdiction". Elle annonce qu'elle déposera un recours au tribunal administratif, demain.

22h35 : A gauche, Jean-Luc Mélenchon a lui dénoncé la décision de Gérald Darmanin de faire interdire la manifestation. "La France, seul pays au monde où sont interdites toutes les manifestations de soutien aux Palestiniens et de protestation contre le gouvernement d'extrême droite israélien !", a-t-il écrit sur Twitter.

22h34 : A droite, le député LR des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, dit approuver l'interdiction des manifestations en soutien aux Palestiniens qui risquent selon lui de "troubler gravement l'ordre public" et de prendre pour cible des "lieux de culte et des bâtiments représentatifs des institutions juives".

21h49 : Alors que des diplomates ont affirmé que les Etats-Unis avait bloqué l'organisation d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la flambée de violences israélo-palestiniennes, demain, Antony Blinken a assuré que les Etats-Unis étaient "favorables" à ce qu'elle ait lieu "en début de semaine prochaine".

21h48 : Le secrétaire d'Etat américain a une nouvelle fois appelé à "cesser les attaques de roquettes" du mouvement islamiste palestinien Hamas contre le territoire israélien et a défendu "le droit d'Israël à se défendre", comme les Etats-Unis l'ont fait à plusieurs reprises depuis le début de ce nouvel embrasement.

21h49 : Les Etats-Unis sont "profondément préoccupés par la violence dans les rues d'Israël", où des heurts entre Juifs et Arabes accompagnent le nouveau conflit entre le Hamas et l'Etat hébreu, selon le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken.

(Andrew Harnik / AFP)

21h56 : Par ailleurs, le bilan des raids israéliens à Gaza, en réponse aux tirs de roquette palestiniens, dépasse désormais les 100 morts depuis lundi, dont 27 enfants et quelques 580 blessés, assurent les autorités locales. Côté israélien, sept personnes sont décédées et des dizaines sont blessées.

(QUSAY DAWUD / AFP)

21h16 : L'armée israélienne indique que trois roquettes ont été tirées du sud du Liban vers Israël, et sont tombées en Méditerranée. L'origine des tirs n'est pas connue dans l'immédiat.

21h10 : L'Allemagne promet d'assurer une protection "sans faille" des synagogues sur son sol après des manifestations au cours desquelles des drapeaux israéliens ont été brûlés devant des synagogues. "Nous ne tolèrerons pas la haine contre les juifs dans notre pays, peu importe qui la profère", a assuré le président allemand.

20h43 : Cette ville mixte est le théâtre de violents affrontements ces derniers jours. Un Arabe Israélien, Moussa Hassouna, a été tué lors d'une confrontation entre des Juifs nationalistes et de jeunes arabes. Puis au moins une synagogue a été attaquée, en partie détruite et des voitures incendiées. Les autorités ont décrété l'état d'urgence et un couvre-feu à partir de 20 heures.

20h52 : Un homme a ouvert le feu à l'arme semi-automatique sur un groupe de Juifs ce soir, blessant une personne, dans la ville israélienne de Lod. La police "cherche des suspects", selon un porte-parole. Le groupe de Juifs armés patrouillait dans un secteur tendu de la ville lorsque cet homme a ouvert le feu et a blessé à la jambe un autre, selon un témoin à l'AFP.

20h13 : C'est désormais chose faite. Le préfet de police de Paris a pris un arrêté d'interdiction de la manifestation en soutien au peuple palestinien prévue demain à Paris, "conformément" à la demande du ministre de l'Intérieur en ce sens.

19h58 : Par ailleurs, la réunion de l'ONU sur le sujet qui devait se tenir demain n'aura finalement pas lieu, assure un porte-parole de la présidence chinoise du Conseil de sécurité. Selon des diplomates, les Etats-Unis s'y étaient opposés.

18h58 : Emmanuel Macron, qui s'est entretenu avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a "fermement condamné les tirs revendiqués par le Hamas et d'autres groupes terroristes" qui mettent "en grave danger la population de Tel Aviv" et nuisent "à la sécurité de l'Etat d'Israël", indique l'Elysée dans un communiqué.

18h10 : Voici le point sur l'actualité :

• Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets d'interdire toutes les manifestations de soutien au peuple palestinien, dont celle prévue samedi dans la capitale. Suivez notre direct.

Lors d'une conférence de presse, la préfète du Gard estime être "dans une opération qui doit durer". "Les moyens sont à la même hauteur qu'hier et avant-hier, voire commencent même à être augmentés", déclare-t-elle. Voici ce que l'on sait de la traque du suspect.

• La préfecture de Guyane a annoncé "un confinement thématique" mis en place à compter de ce vendredi pour une durée de 15 jours.

Le Suisse Gino Mäder a enlevé en solitaire la 6e étape du Tour d'Italie cycliste, sur les hauteurs d'Ascoli Piceno.

17h33 : "Le mouvement islamiste est dans une démarche de faire plier les Israéliens et donc de regagner de l’importance et de la légitimité dans le champ national palestinien."

Dans une interview à L'Orient-le-Jour, la chercheuse analyse la stratégie du Hamas à Gaza depuis le début des nouvelles violences avec Israël.

17h20 : Dans une note envoyée aux préfets, Gérald Darmanin appelle également les préfets à assurer la "protection des lieux de culte, écoles, centres cultures et commerces de la communauté juive".

16h36 : Dans un télégramme envoyé à l'ensemble des préfets et consulté par l'AFP, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin demande de "mobiliser les services de renseignement" pour "assurer le suivi de ces mouvements" et "anticiper les risques de débordement".

16h54 : Nous vous en parlions plus tôt, "toutes les manifestations prévues samedi en lien avec les événements en Israël seront interdites à Paris", a confirmé la préfecture de police à France Télévisions.

15h53 : Bonjour @Léandre. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a appelé à "tout mettre en œuvre" pour éviter un nouveau conflit meurtrier. "La France condamne dans les termes les plus fermes les tirs de roquettes et de missiles qui se sont intensifiés depuis la bande de Gaza et qui ont visé Jérusalem et plusieurs zones habitées du territoire israélien, y compris Tel Aviv", a déclaré le chef de la diplomatie française.

15h53 : Bonjour, est ce que le gouvernement français a réagit à ce conflit si oui quelle position prend-t-il ?

15h52 : "La cohabitation dans ces villes mixtes est de façade. Les deux communautés cohabitent avant tout pour des questions économiques, de mobilité, de transports, etc. Mais la coexistence culturelle, sociale, est très loin d'être avérée."

Sur franceinfo, la chercheuse pointe des problèmes "de pauvreté" dans les villes où vivent des Arabes et des Juifs en Israël.


Des affrontements dans la ville de Lod, le 12 mai 2021. (OREN ZIV / DPA)


(OREN ZIV / DPA)

15h38 : Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé l'interdiction des rassemblements de soutien aux Palestiniens prévus samedi dans la capitale. "De graves troubles à l’ordre public furent constatés en 2014", écrit-il sur Twitter.

15h04 : Bonjour , voici des précisions : le commandant des brigades Al-Qassam, branche armée du Hamas, a annoncé via son porte-parole avoir lancé une roquette de 250 kg vers l'aéroport de Ramon, situé à plus de 200 km de la bande de Gaza.

15h03 : 250 kilogrammes Kg, ou 250 kilometres Km ? Etes vous certains de l'unité ds votre poste versus le tweet de Nasr ?

14h22 : Invité de franceinfo, Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements jihadistes, explique comment le conflit israélo-palestinien a déterminé la ligne politique de nombreux groupes dans le monde.

14h32 : Le Hamas annonce avoir lancé une énorme roquette en direction du second aéroport d'Israël et appelé les transporteurs aériens à "suspendre" tous leurs vols vers l'Etat hébreu.

14h05 : On rembobine le fil de la journée :

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a ordonné des renforts "massifs" au sein des forces de sécurité dans les villes mixtes israéliennes, où vivent Juifs et Arabes. Suivez notre direct.

Quatre familles du village des Plantiers ont été évacuées de leur domicile, car elles sont "potentiellement ciblées" par l'auteur présumé du double meurtre dans une scierie. Le suspect, Valentin Marcone, demeure toujours introuvable.

En raison de la situation sanitaire en Turquie, l'instance du football européen a finalement décidé de déplacer la finale de Ligue des champions prévue le 29 mai entre Chelsea et Manchester City à Porto, à l'Estadio do Dragao.

La préfecture de Guyane a annoncé "un confinement thématique" mis en place à compter de ce vendredi pour une durée de 15 jours.

13h55 : Au Maroc, des manifestations anti-israéliennes embarrassent le gouvernement, désireux de normaliser ses relations avec l'Etat hébreu. Des rassemblements ont eu lieu depuis le début de la semaine dans plusieurs villes comme Rabat et Casablanca, rapporte RFI.

12h51 : Selon le journal Haaretz (en anglais), un juif de 34 ans a été poignardé dans la ville de Lod. A Bat Yam, banlieue de Tel-Aviv, des dizaines de militants juifs de droite ont attaqué des commerces appartenant à des Arabes, brisé des vitres, lancé des objets et scandé des slogans racistes.

12h52 : Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, ordonne des renforts "massifs" pour les forces de sécurité dans les villes mixtes israéliennes, où vivent juifs et Arabes.

12h42 : "Ce qu'il se passe depuis ces derniers jours dans les villes d'Israël est insupportable... Rien ne justifie le lynchage d'Arabes par des juifs et rien ne justifie le lynchage de juifs par des Arabes", a déclaré le Premier ministre Benyamin Nétanyahou.

12h32 : Le lynchage d'un homme, considéré comme arabe par ses agresseurs juifs, près de Tel-Aviv, a été diffusé en direct à la télévision. Ces images insoutenables montrent un homme sorti de force de sa voiture puis roué de coups par une foule de plusieurs dizaines de personnes, jusqu'à ce qu'il perde connaissance.

12h03 : Midi ! Voici le point sur l'actualité :

Le conflit meurtrier entre Israël et le Hamas se poursuit avec des frappes israéliennes sur la bande de Gaza et des tirs de roquettes du mouvement islamiste vers l'Etat hébreu. Des émeutes ont par ailleurs éclaté dans des villes judéo-arabes en Israël, poussant le ministre de la Défense israélien à y ordonner le déploiement "massif" de forces de sécurité.

• La gendarmerie a lancé un appel à témoins pour tenter de débusquer le fugitif lourdement armé qui se cache dans la forêt cévenole depuis 48 heures, après avoir abattu son patron et un de ses collègues dans la scierie où il était employé.

• Un incendie est en cours sur un site industriel classé Seveso à Bezons (Val-d'Oise), en banlieue parisienne. Aucune évacuation ou victimes n'ont été recensées dans l'immédiat.

• La France, qui prépare ses réouvertures la semaine prochaine, progresse vers le cap des 20 millions de premières injections à la mi-mai malgré la désaffection pour le vaccin d'AstraZeneca. Et cela ne risque pas de changer : ce vaccin doit en effet rester réservé aux plus de 55 ans, a jugé hier la Haute Autorité de santé.

11h47 : "Nous sommes dans une situation d'urgence (...) et il est maintenant nécessaire de renforcer de façon massive les forces sur le terrain", a déclaré Benny Gantz dans un communiqué, en annonçant le rappel de dix compagnies de gardes-frontières opérant d'habitude en Cisjordanie occupée.

11h49 : Le ministre israélien de la Défense ordonne un renforcement "massif" des forces de sécurité dans les villes mixtes israéliennes, où cohabitent juifs et Arabes, afin de lutter contre les violences de ces derniers jours.