Guerre entre Israël et le Hamas : après la résolution de l'ONU, l'Etat hébreu "examinera" l'assistance humanitaire à Gaza

Article rédigé par Thibaud Le Meneec, Louis San
France Télévisions
Publié Mis à jour
Le Conseil de sécurité de l'ONU, à New York, aux Etats-Unis, le 22 décembre 2023. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)
Une résolution très attendue, plusieurs fois repoussée depuis lundi, a finalement été adoptée après des négociations acharnées. Elle n'appelle pas à un cessez-le-feu.

Ce qu'il faut savoir

>> Ce direct est maintenant terminé.

A l'issue de négociations acharnées, le Conseil de sécurité de l'ONU a voté, vendredi 22 décembre, une résolution qui "exige de toutes les parties qu'elles autorisent et facilitent l'acheminement immédiat, sûr et sans entrave d'une aide humanitaire à grande échelle" dans la bande de Gaza. Le texte, adopté par 13 voix pour, aucune contre et deux abstentions (Etats-Unis et Russie), demande de "créer les conditions d'une cessation durable des hostilités". Cependant, il n'appelle pas à un cessez-le-feu immédiat, dont ne voulaient pas les Américains. "Israël continuera à agir conformément au droit international, mais examinera, pour des raisons de sécurité, toute assistance humanitaire à Gaza", a écrit le ministre des Affaires étrangères israélien, Eli Cohen, sur X.

Un soldat israélien tué par des tirs venus du Liban. L'armée israélienne a annoncé la mort d'un militaire tué par une roquette tirée depuis le côté libanais de la frontière avec le nord de l'Etat hébreu. Un autre soldat a été blessé. Les échanges de tirs entre Israël et le Hezbollah, un mouvement allié du Hamas et de l'Iran, sont quotidiens depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël.

Plus de 400 Palestiniens tués en deux jours, selon le Hamas. Selon le ministère de la Santé du Hamas, plus de 410 personnes ont été tuées ces dernières 48 heures dans la bande de Gaza, dont 16 vendredi dans un bombardement israélien à Jabaliya, et cinq autres, dont une fillette, dans une frappe contre une voiture à Rafah. Des bilans que franceinfo n'est pas en mesure de confirmer, faute de vérification indépendante.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est minuit, faisons un dernier rappel des principaux titres avant de mettre de ce direct en pause jusqu'à demain 9 heures :
    #TERRORISME Cinq personnes ont été interpellées en Meurthe-et-Moselle dans le cadre d'une enquête ouverte pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", fait savoir le Parquet national antiterroriste.
    #ISRAEL_PALESTINE Le Conseil de sécurité de l'ONU exige l'acheminement "à grande échelle" de l'aide humanitaire à Gaza. La résolution votée ce soir n'appelle pas à un cessez-le-feu immédiat, dont ne voulaient pas les Etats-Unis. Toutefois, il s'agit d'un "pas dans la bonne direction", réagit l'ambassadeur palestinien à l'ONU. Nous revenons sur les faits marquants de la journée dans cet article.
    #DEPARDIEU France Télévisions confirme, constat d'huissier à l'appui, que les mots prononcés par Gérard Depardieu sexualisent une fillette à cheval, dans une séquence diffusée dans le magazine "Complément d'enquête". Nous expliquons dans cet article pourquoi les propos d'Emmanuel Macron sur l'affaire Depardieu sont vivement critiqués.
    • Un avion transportant 303 Indiens est immobilisé depuis hier à l'aéroport de Paris-Vatry, dans la Marne, en raison de soupçons de "traite d'être humains", selon le parquet de Paris. Deux personnes sont en garde à vue.
  • Avatar
    Raphaël Pitti
    formateur en médecine de guerre au sein de l'ONG Mehad Il y a 0 sec
    "Il y a urgence à sauver cette population palestinienne. Elle est en danger de mort et nous sommes là à regarder et à nous soumettre à l'intransigeance d'Israël."
    #ISRAEL_PALESTINE "C'est la pire catastrophe humanitaire que j'ai connue", relate-t-il.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE "Il faut imposer des sanctions à Israël pour obtenir un cessez-le-feu immédiat", estime sur franceinfo le médecin humanitaire Raphaël Pitti. Pour lui, la résolution adoptée les Nations unies "est nettement insuffisante", montrant que "l'ONU est totalement impuissante et c'est un scandale".
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Si le sujet vous intéresse, nous avons expliqué dans cet article, publié début décembre, pourquoi les rebelles houthis du Yémen attaquent des "navires israéliens" en mer Rouge.
    Capture écran d'une vidéo diffusée par les rebelles houthis du Yémen, montant l'attaque du cargo
    (HOUTHIS MEDIA CENTER / ANADOLU / AFP)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Les Etats-Unis, qui ont mis en place une coalition militaire pour défendre le trafic maritime dans la zone, mènent des "consultations intensives avec [leurs] alliés et partenaires" sur la manière de répondre à ces attaques, a ajouté la porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Selon la Maison Blanche, l'Iran est "très impliqué dans la planification" des attaques des rebelles houthis en mer Rouge.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Pour le Hamas, la résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU est "une mesure insuffisante et ne répond pas à la situation catastrophique".
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le ministre israélien des Affaires étrangères, Eli Cohen, assure qu'Israël "examinera, pour des raisons de sécurité, toute assistance humanitaire à Gaza".
  • Avatar
    Antonio Guterres
    secrétaire général de l'ONU Il y a 0 sec
    "Le vrai problème est la façon dont Israël conduit son offensive, qui crée des obstacles massifs à la distribution de l'aide humanitaire à Gaza."
    #ISRAEL_PALESTINE Le secrétaire général de l'ONU n'a pas manqué de réagir après le vote du Conseil de sécurité de l'ONU. Antonio Guterres a tordu le cou à une méthode d'évaluation : "Beaucoup de gens mesurent l'efficacité des opérations humanitaires à Gaza en se basant sur le nombre de camions du Croissant rouge égyptien, de l'ONU et de nos partenaires qui sont autorisés à passer la frontière. C'est une erreur."
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE "Aujourd'hui, ce Conseil apporte une lueur d'espoir dans un océan de souffrances inimaginables", réagit l'ambassadrice américaine. L'ambassadeur israélien remercie les Etats-Unis d'être restés "aux côtés" d'Israël lors de ces négociations en maintenant "les lignes rouges définies".