Guerre entre Israël et le Hamas : trois Israéliens portés disparus depuis le 7 octobre sont retenus en otage à Gaza

Article rédigé par Margaux Duguet
France Télévisions
Publié Mis à jour
Des Palestiniens à Rafah, le 3 janvier 2024. (ABED ZAGOUT / ANADOLU / AFP)
Cette annonce porte à 132 le nombre de personnes toujours retenues en otage à Gaza depuis le 7 octobre, selon des chiffres des autorités israéliennes

Ce qu'il faut savoir

Trois Israéliens portés disparus depuis l'attaque menée par le Hamas le 7 octobre sont retenus en otage dans la bande de Gaza, a annoncé jeudi 4 janvier l'armée israélienne. "Leurs familles en ont été informées", a précisé le porte-parole de Tsahal, Daniel Hagari. Cette annonce porte à 132 le nombre de personnes toujours retenues en otage à Gaza depuis le 7 octobre, selon des chiffres des autorités israéliennes. Ce direct est désormais terminé. 

L'inquiétude de l'ONU. Le haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Volker Türk, s'est dit, "très inquiet" après les commentaires de hauts responsables israéliens appelant les Palestiniens à quitter Gaza. "Le droit international interdit le transfert forcé de personnes protégées à l'intérieur d'un territoire occupé ou leur expulsion de ce territoire", a-t-il commenté. 

Washington et Paris appellent à "éviter l'escalade au Liban et en Iran". La ministre des Affaires étrangères, Catherine Colonnan s'est entretenue avec son homologue Antony Blinken. Ils ont évoqué "l'importance de mesures visant à prévenir que le conflit à Gaza ne s'étende, dont des mesures visant à faire baisser la tension en Cisjordanie et à éviter l'escalade au Liban et en Iran", selon le département d'Etat américain.

Le Hamas communique un nouveau bilan. Le ministère de la Santé du Hamas palestinien affirme que les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza ont fait 22 438 morts depuis le début de la guerre le 7 octobre. Franceinfo a expliqué, en novembre, comment étaient établis les chiffres du Hamas. S'ils sont critiqués par certains, le Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU les considère comme "un reflet raisonnablement précis de la situation".

Le chef de la diplomatie américaine en Israël à la fin de la semaine. Antony Blinken, le secrétaire d'Etat américain, entame dès jeudi soir une nouvelle navette diplomatique au Proche-Orient avec une étape prévue en Israël. Il s'agit de son quatrième voyage dans la région depuis le début de la guerre.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    On rembobine l'actualité de la soirée :
    #ISRAEL_PALESTINE De nouveaux bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza ont fait des dizaines de morts, selon le Hamas. Les Gazaouis sont confrontés depuis bientôt trois mois à des frappes aériennes et des combats au sol et à de graves pénuries de nourriture, d'eau, de carburant et de médicaments. Voici les principales informations de la journée.
    #METEO Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a promis des "réponses exceptionnelles" lors d'une visite dans le Pas-de-Calais, toujours classé en vigilance rouge. Il a également évoqué la possibilité qu’il n’y ait plus d’habitations dans certaines zones à risques.
    • #UKRAINE La ville russe de Belgorod a été la cible d'une nouvelle série de bombardements ukrainiens. Si le Kremlin s'efforce depuis près de deux ans de cacher à la population la réalité de la guerre, ces frappes montrent que le territoire et les civils russes sont désormais directement entraînés dans le conflit.
    • #IRAN Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attentat qui a fait 84 morts en Iran la veille, près de la tombe du général Qassem Soleimani. L'Iran est un pays chiite à 90%, qui a combattu l'EI, groupe sunnite, en Syrie et en Irak. Les musulmans chiites sont considérés comme des apostats par les groupes extrémistes sunnites.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Israël a ordonné à des milliers de personnes d'évacuer vers la région d'Al-Mawasi, une étroite enclave dans la bande de Gaza, près de la mer. Avant la guerre, cette région abritait quelque 6 000 habitants, pour la plupart bédouins. Aujourd'hui, quelque 300 000 Palestiniens y ont été placés de force, et peuvent à peine se nourrir et s'abriter, raconte le média israélien +972.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE A Rafah, dans un camp de réfugiés gazaouis, les familles de déplacés affrontent l'hiver, la pluie et la boue. Dans leurs abris de fortunes, elles sont à peine protégées du froid. "Nous n’avons ni à manger ni à boire et nous mourons de froid", déplore une mère.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Trois Israéliens portés disparus depuis l'attaque menée par le Hamas le 7 octobre ont été identifiés comme otages dans la bande de Gaza, a annoncé l'armée israélienne. Cette annonce porte à 132 le nombre de personnes toujours retenues par le mouvement islamiste, selon des chiffres des autorités israéliennes.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Aux obsèques de Saleh al-Arouri, numéro 2 du Hamas tué dans une frappe israélienne, ses soutiens promettent de "venger leur chef". "Cet homme est un modèle pour nous tous. Et comme lui, je donnerai mon sang pour la cause si Dieu le veut !", a clamé Ahmed, 16 ans, rencontré par franceinfo à Beyrouth.
    Lors des funérailles de Saleh al-Arouri à Beyrouth, des milliers de personnes sont venues rendre hommage à ce haut responsable du Hamas, le 4 janvier 2024. (ANWAR AMRO / AFP)
      (ANWAR AMRO / AFP)
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    On fait le point sur l'actualité :
    • #METEO Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a promis des "réponses exceptionnelles" lors d'une visite dans le Pas-de-Calais toujours classé en alerte rouge. On vous explique pourquoi les décrues sont si lentes dans le département.
    #IRAN Le groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué l'attentat dans le sud du pays qui a fait 84 morts, mercredi, près de la tombe du général Qassem Soleimani. Voici quatre questions sur cet attentat.
    #ISRAEL_PALESTINE De nouveaux bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza ont fait des dizaines de morts, selon le Hamas. Depuis le début de la guerre, 22 438 personnes, majoritairement des femmes, adolescents et enfants, ont été tuées dans la bande de Gaza, selon le dernier bilan du groupe islamiste. Suivez notre direct.
    • #UKRAINE Des missiles fournis par la Corée du Nord à la Russie ont été utilisés pour attaquer l'Ukraine, a avancé la Maison Blanche. La Russie compte en outre acheter des missiles à son allié iranien, affirme Washington.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, se rendra dans cinq pays arabes, ainsi qu'en Cisjordanie occupée, en Turquie et en Grèce. Il y plaidera notamment "des mesures immédiates à prendre pour accroître de manière substantielle l'aide humanitaire" dans la bande de Gaza, a annoncé le département d'Etat.
  • Avatar
    Thomas Vescovi
    chercheur indépendant Il y a 0 sec
    “Pour la droite israélienne la plus nationaliste, il y a un réel traumatisme du désengagement de 2005 [d'Israël de la bande de Gaza]. Il y a donc depuis un rêve au sein de cette droite de réimplanter des colonies et d'expulser totalement les Palestiniens de la bande de Gaza”.
    #ISRAEL_PALESTINE Deux ministres israéliens ont provoqué de vives réactions en appelant à "expulser les Palestiniens de la bande de Gaza". Le chercheur rappelle l'idéologie derrière ces déclarations.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Des centaines de personnes ont participé aux funérailles du numéro deux du Hamas, à Beyrouth. Saleh al-Arouri a été tué mardi dans la banlieue de la capitale libanaise, par une frappe aérienne attribuée à Israël. Durant ses obsèques, le cortège a appelé à la riposte contre Tel-Aviv.
    editor-image
    editor-image
    (AFP)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE L'Arabie saoudite, le Qatar et le Koweït condamnent les propos de deux ministres israéliens, qui ont appelé à transférer les Palestiniens de la bande de Gaza dans des pays tiers. Ces déclarations ont également été dénoncées par les Etats-Unis, la France et l'Union Européenne.