Accord entre Israël et les Emirats : Emmanuel Macron "salue une décision courageuse"

Cet accord, qui doit normaliser les relations entre Israël et les Emirats ferait d'Abou Dhabi la troisième capitale arabe seulement à suivre ce chemin depuis la création de l'Etat hébreu.

Le président français, Emmanuel Macron, lors d\'un discours à Beyrouth, au Liban, le 6 août 2020.
Le président français, Emmanuel Macron, lors d'un discours à Beyrouth, au Liban, le 6 août 2020. (THIBAULT CAMUS / POOL / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron a salué vendredi 14 août "la décision courageuse des Émirats arabes unis", au lendemain d'un accord de normalisation des relations entre ce pays et Israël, négocié par les Etats-Unis.

"(Je) souhaite qu'elle contribue à l'établissement d'une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens", a poursuivi le chef de l'Etat français dans un tweet, en précisant l'avoir "dit au Président Trump, au Premier ministre Netanyahou et au Prince héritier Mohamed bin Zayed".

L'Iran et la Turquie opposées à l'accord. Cet accord est une "stupidité stratégique d'Abou Dhabi et de Tel-Aviv qui renforcera sans aucun doute l'axe de résistance dans la région", a réagi vendredi le ministère iranien des Affaires étrangères. La Turquie a de son cpoté accusé les Emirats arabes unis de "trahir la cause palestinienne".

 Divergences sur l'annexion de la Cisjordanie par Israël. Aux yeux des Emirats, en échange de cet accord, Israël a accepté de "mettre fin à la poursuite de l'annexion des territoires palestiniens". Mais Benyamin Nétanyahou n'a pas confirmé, loin de là : l'annexion de pans de ce territoire palestinien occupé est "reportée" mais Israël n'y a "pas renoncé". Le projet "n'est pas écarté définitivement", a avancé pour sa part l'ambassadeur américain en Israël, David Friedman.

 Les dirigeants palestiniens rejettent l'accord. L'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas a rejeté l'accord de paix, le qualifiant de "trahison" de la cause palestinienne. Elle a également rappelé son ambassadeur à Abou Dhabi et appelé à une "réunion d'urgence" de la Ligue arabe pour le dénoncer. La normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis "ne sert pas la cause palestinienne", a aussi dénoncé rapidement le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ISRAEL

23h44 : L'armée israélienne a annoncé de nouveaux bombardements contre des positions du Hamas dans la bande de Gaza, en représailles à des lancers de ballons incendiaires de l'enclave palestinienne vers le territoire israélien. Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré qu'une femme enceinte et un enfant âgé de trois ans avaient été blessés et transportés à l'hôpital.

18h39 : Emmanuel Macron salue une décision "courageuse" après l'annonce d'une normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis. Le président français "souhaite qu’elle contribue à l’établissement d’une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens".

15h00 : Il est 15 heures et voici les principales informations de l'après-midi.

#NIGER L'attaque meurtrière au Niger, qui a tué six humanitaires français et deux Nigériens, a été "préméditée" et visait "certainement des Occidentaux", selon les premiers éléments de l'enquête, a appris cet après-midi franceinfo auprès d'une source judiciaire, confirmant une information de BFMTV.

L'Iran a condamné l'accord de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis, conclu sous l'égide des Etats-Unis, affirmant que cela allait renforcer "l'axe de la résistance" pro-iranien dans la région.


Paris et le département des Bouches-du-Rhône ont été classés zones de "circulation active" du coronavirus, ce qui permet à leurs préfets de prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, en concertation avec les élus.


• Les voyageurs arrivant de France au Royaume-Uni devront observer à partir de demain une quarantaine de deux semaines, a annoncé le gouvernement britannique, bousculant les vacances de centaines de milliers de personnes et s'attirant une promesse de "réciprocité" de Paris.

13h45 : La Turquie pourrait, par ailleurs, officiellement suspendre ses relations diplomatiques avec les Emirats arabes unis, en réponse à un accord de normalisation des relations entre les Emirats arabes unis et Israël, dénoncé par la Turquie, a affirmé le président Recep Tayyip Erdogan.

12h30 : Cet accord annoncé hier est une "stupidité stratégique d'Abou Dhabi et de Tel-Aviv qui renforcera sans aucun doute l'axe de résistance", a déclaré le ministère iranien dans un communiqué en référence aux alliés de Téhéran au Moyen-Orient.

12h30 : L'Iran a condamné l'accord de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis, conclu sous l'égide des Etats-Unis, affirmant que cela allait renforcer "l'axe de la résistance" pro-iranien dans la région.

12h11 : Voici le point sur l'actualité à midi :

Paris et le département des Bouches-du-Rhône ont été classés zones de "circulation active" du coronavirus, ce qui permet à leurs préfets de prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, en concertation avec les élus.

• Les voyageurs arrivant de France au Royaume-Uni devront observer à partir de demain une quarantaine de deux semaines, a annoncé le gouvernement britannique, bousculant les vacances de centaines de milliers de personnes et s'attirant une promesse de "réciprocité" de Paris.

• Les Emirats arabes unis et Israël doivent signer d'ici trois semaines à Washington un accord historique destiné à normaliser leurs relations, ce qui ferait d'Abou Dhabi la troisième capitale arabe seulement à suivre ce chemin depuis la création de l'Etat hébreu, même si les lectures divergent sur le projet israélien d'annexion de territoires palestiniens.

• La candidate d'opposition à la présidentielle Svetlana Tikhanovskaïa a appelé ce matin à des manifestations "pacifiques de masse" dans tout le pays durant le week-end pour dénoncer la violente répression de la contestation post-électorale.

11h26 : Berlin salue l'accord entre Israël et les Emirats. C'est "un pas historique", estime ce matin Heiko Maas, le chef de la diplomatie allemande dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE. "Nous espérons que cet accord (...) va permettre de donner un nouvel élan au processus de paix au Proche-Orient", a-t-il encore dit.

11h09 : Le sultanat d'Oman a exprimé ce matin son "soutien" à l'accord "historique" négocié par les Etats-Unis prévoyant la normalisation des relations entre les Emirats arabes unis et Israël. "Nous espérons que cette décision contribuera à établir une paix complète, juste et durable au Proche-Orient", a annoncé un porte-parole du ministère des affaires étrangères.

10h33 : Même son de cloche du côté d'Ankara, qui reproche à Abou Dhabi de "trahir la cause palestinienne" en acceptant de signer un accord de normalisation des relations avec Israël soutenu par les Etats-Unis. "Les Emirats arabes unis s'efforcent de présenter cela comme une sorte de sacrifice pour la Palestine, alors qu'ils trahissent la cause palestinienne pour servir leurs petits intérêts", dénonce le ministère turc des Affaires étrangères. "L'histoire et la conscience des peuples de la région n'oublieront pas cette hypocrisie et ne la pardonneront jamais", a-t-il ajouté.

09h09 : Les Emirats essuient ce matin de nombreuses critiques après l'accord historique conclu avec Israël. Téhéran dénonce ce matin une "stupidité stratégique". "Le peuple opprimé de Palestine et toutes les nations libres du monde ne pardonneront jamais la normalisation des relations avec l'occupant et le régime criminel d'Israël et la complicité des crimes du régime", déclare le ministère iranien des Affaires étrangères dans un communiqué.

09h35 : Voici le point sur l'actualité :

• Cas positifs, hospitalisation, décès, les indicateurs de l'épidémie "continuent de se dégrader" en France où la transmission du virus "s'accentue", "plus particulièrement" chez les jeunes : la direction générale de la santé sonne l'alarme autour du Covid-19 dans la torpeur du mois d'août. Paris et les Bouches-du-Rhône ont été officiellement classés ce matin en "zones actives" de circulation du virus.

Le Royaume-Uni va réimposer à compter de samedi une quarantaine de 14 jours aux voyageurs en provenance de France et des Pays-Bas, en raison d'une hausse du nombre des cas de Covid-19 dans ces deux pays. Cette mesure pourrait provoquer un retour massif des quelque 500 000 touristes britanniques actuellement en vacances en France.

• Les Emirats arabes unis et Israël doivent signer d'ici trois semaines à Washington un accord historique destiné à normaliser leurs relations, ce qui ferait d'Abou Dabi la troisième capitale arabe seulement à suivre ce chemin depuis la création de l'Etat hébreu, même si les lectures divergent sur le projet israélien d'annexion de territoires palestiniens.

• Leipzig, solide et réaliste, a battu l'Atlético de Madrid (2-1) à son propre jeu, jeudi à Lisbonne, pour rejoindre le PSG en demi-finale de la Ligue des champions.

08h00 : Après l'accord conclu avec les Emirats, Israël va-t-il arrêter l'annexion des territoires palestiniens ? Si aux yeux des Emirats, cela ne fait aucun doute, Benyamin Nétanyahou ne l'entend pas de cette oreille, loin de là : l'annexion de pans de ce territoire palestinien occupé est "reportée" mais Israël n'y a "pas renoncé". "J'ai apporté la paix, je réaliserai l'annexion", a-t-il même proclamé hier soir.

08h00 : Le président américain Donald Trump a donc annoncé cette nuit que l'accord de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis serait signé d'ici trois semaines à la Maison Blanche. Lors de sa conférence de presse quotidienne, le dirigeant américain a remercié le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et le prince héritier d'Abou Dabi, le cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, "deux personnes fantastiques, pour leur vision et leur qualité de leaders".

07h25 : Petit point sur l'actualité ? Petit point sur l'actualité !

Le Royaume-Uni va réimposer à compter de samedi une quarantaine de 14 jours aux voyageurs en provenance de France et des Pays-Bas, en raison d'une hausse du nombre des cas de Covid-19 dans ces deux pays. Cette mesure pourrait provoquer un retour massif des quelque 500 000 touristes britanniques actuellement en vacances en France.

• Les Emirats arabes unis et Israël doivent signer d'ici trois semaines à Washington un accord historique destiné à normaliser leurs relations, ce qui ferait d'Abou Dabi la troisième capitale arabe seulement à suivre ce chemin depuis la création de l'Etat hébreu, même si les lectures divergent sur le projet israélien d'annexion de territoires palestiniens.

• Leipzig, solide et réaliste, a battu l'Atlético de Madrid (2-1) à son propre jeu, jeudi à Lisbonne, pour rejoindre le Paris SG en demi-finale de la Ligue des champions.

• L'aciérie d'Ascoval semble enfin sortie de la crise, après des années d'incertitudes et de rebondissements douloureux : Bercy a validé hier soir sa reprise par un britannique, Liberty Steel, en commun avec l'usine de rails d'Hayange, et conclut ainsi un interminable feuilleton industriel.