Des Etats-Unis à la France, les responsables politiques saluent l'engagement de Shimon Peres en faveur de la paix

Barack Obama, Bill Clinton, mais aussi François Hollande ou encore Tony Blair, rendent hommage à l'ex-président israélien, mort mercredi 28 septembre.

L\'ex-président israélien Shimon Peres (à gauche), avec le président français François Hollande à l\'Elysée le 25 mars 2016.
L'ex-président israélien Shimon Peres (à gauche), avec le président français François Hollande à l'Elysée le 25 mars 2016. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Ils se souviennent de Shimon Peres comme d'un homme de paix. De nombreux responsables politiques des pays occidentaux rendent hommage, mercredi 28 septembre, à l'ancien président israélien et prix Nobel de la paix en 1994, mort à l'âge de 93 ans, après un accident vasculaire cérébral. 

Des hommages qui contrastent avec les rares réactions au Moyen-Orient. Leila Shahid, ancienne déléguée générale de l'Autorité palestinienne en France et ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union européenne, a estimé sur franceinfo que "pour les Palestiniens, il restera l'homme qui n'a pas mis en œuvre les accords d'Oslo." Depuis la bande de Gaza, un porte-parole du Hamas, qui contrôle l'enclave, a déclaré que "le peuple palestinien est heureux de la mort de ce criminel". Tandis que l'Autorité palestinienne, internationalement reconnue, reste murée dans le silence.

Aux Etats-Unis

Barack Obama. Le président américain a tenu à souligner que Shimon Peres n'avait jamais cessé de croire en la possibilité de la paix. "Ce soir, Michelle et moi nous joignons à tous ceux qui, en Israël, aux Etats-Unis et dans le monde entier, rendent hommage à la vie extraordinaire de notre cher ami Shimon Peres, un père fondateur de l'Etat d'Israël et un homme d'Etat dont l'engagement pour la sécurité et la recherche de la paix était fondé sur son inébranlable force morale et sur son indéfectible optimisme", a-t-il déclaré. 

Il y a peu de personnes avec lesquelles nous partageons ce monde et qui changent le cours de l'histoire humaine. Mon ami Shimon était une de ces personnes.Barack Obama

Le président américain Barack Obama sera présent aux obsèques de Shimon Peres, tout comme Bill et Hillary Clinton, ainsi que le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Les funérailles seront organisées vendredi.

Bill Clinton. L'ancien président démocrate, qui supervisa en 1993 la signature à Washington des accords d'Oslo entre Israéliens et Palestiniens, a rendu hommage à "un génie au grand cœur", "un fervent avocat de la paix, de la réconciliation et d'un avenir dans lequel tous les enfants d'Abraham construiraient un meilleur lendemain". "Je n'oublierai jamais combien il était heureux il y a 23 ans lorsqu'il a signé les accords d'Oslo sur la pelouse de la Maison Blanche, ouvrant une ère d'espoir dans les relations israélo-palestiniennes", s'est-il remémoré.

En France

François Hollande. Le président français a réagi dans un communiqué. Il estime qu'"Israël perd un de ses hommes d'Etat les plus illustres, la paix un de ses plus ardents défenseurs, et la France un ami fidèle". "Shimon Peres appartient désormais à l'Histoire, qui a été la compagne de sa longue vie", écrit François Hollande. "Visionnaire, il impressionnait ses interlocuteurs par sa capacité à proposer des initiatives audacieuses et des idées nouvelles pour aller vers cet idéal", ajoute le chef de l'Etat, qui adresse par la même occasion sa "sympathie au peuple israélien et [s]es condoléances à sa famille". Il a annoncé un peu plus tard dans la matinée qu'il se rendrait à Jérusalem vendredi, pour participer à la cérémonie de funérailles.

Manuel Valls. Peu après, le Premier ministre a rendu hommage sur Twitter à l'ancien président israélien. Manuel Valls l'a qualifié de "conscience pour l'humanité".

Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'Etat a lui aussi salué la mémoire de Shimon Peres via un message sur son compte Twitter. "Israël perd un grand homme d'Etat, inlassable promoteur de la paix, la France un ami fidèle, l'humanité une conscience", écrit Nicolas Sarkozy.

Ailleurs en Europe

Tony Blair. Pour l'ex-Premier ministre britannique, ancien émissaire du Quartet pour le Moyen-Orient, "Shimon Peres était un géant de la politique, un homme d'Etat qui restera comme l'un des plus grands de notre époque et de toutes les époques, et quelqu'un que j'aimais profondément".

Joachim Gauck. Le président de l'Allemagne a, lui, noté que "Shimon Peres a marqué Israël comme aucun autre politique". "Il a servi son pays dans différentes fonctions avec des principes solides lorsqu'il s'agissait de la sécurité d'Israël, et une volonté forte lorsqu'il s'agissait de faire avancer le processus de paix avec les Palestiniens". Pour Joachim Gauck, "sa vie au service de la paix et de la réconciliation peut être un exemple pour les jeunes".