Attaque du Hamas contre Israël : "On se dirige vers une catastrophe humanitaire, tout le monde est terrifié", se désole l'ONG Première urgence internationale

L'armée israélienne a ordonné lundi un "siège complet" de la bande de Gaza après l'offensive surprise menée par le Hamas.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des Palestiniens cherchent des survivants après une frappe aérienne israélienne sur des bâtiments du camp de réfugiés de Jabalia, dans la bande de Gaza, le 9 octobre 2023. (MOHAMMED ABED / AFP)

"La situation est terrible, les bombardements continuent sans cesse", déplore lundi 9 octobre sur franceinfo Jehad Abu Hassan, coordinateur pour l’ONG Première urgence internationale depuis Gaza. L'armée israélienne a commencé un "siège complet" de la bande de Gaza après l'attaque menée par le Hamas sur le territoire de l'Etat hébreu. "Ça va faire 26 heures sans électricité, il y avait déjà le blocus et la situation était déjà très fragile", déplore Jehad Abu Hassan.

>> Attaque du Hamas contre Israël : suivez en direct les dernières informations

"Le blocus est total, il n'y a plus d'eau, plus de nourriture, plus d'électricité, ça va être catastrophique. Si la décision est de fermer hermétiquement Gaza on se dirige vers une catastrophe humanitaire", craint Jehad Abu Hassan.

"Depuis que la riposte a commencé, tout le monde est terrifié. Les bombardements sont super intenses au centre de la ville de Gaza, sur des maisons, sur des infrastructures, des routes, les mosquées, les tours. Le bilan ne cesse d'augmenter. C'est très difficile pour tout le monde."

Jehad Abu Hassan, coordinateur pour l’ONG Première urgence internationale

à franceinfo

"Pendant les bombardements tout ne fonctionne pas normalement surtout le système de la santé qui était déjà très fragile. Il n'y a pas au sens réel d'abris comme on peut en avoir en Israël, il n'y a aucun endroit à Gaza qui est sûr. Pour l'instant on ne peut pas intervenir, personne ne sort", indique le coordinateur pour l’ONG Première urgence internationale depuis Gaza.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.