Après le retour de Palestiniens sur l'esplanade des Mosquées, des heurts ont éclaté avec la police israélienne

Après deux semaines de boycott, des milliers de musulmans ont pénétré sur ce lieu saint. Des affrontements ont éclaté avec des policiers israéliens.

Des Palestiniens transportent une femme blessée sur l\'esplanade des Mosquées à Jérusalem, le 27 juillet 2017.
Des Palestiniens transportent une femme blessée sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, le 27 juillet 2017. (AHMAD GHARABLI / AFP)

Des heurts ont à nouveau éclaté, jeudi 27 juillet, entre des Palestiniens et la police israélienne sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Après deux semaines de boycott, des milliers de musulmans ont pénétré sur ce lieu saint, provoquant des affrontements.

Les Palestiniens avaient, en effet, cessé de se rendre sur l'esplanade pour protester contre la mise en place de portiques de sécurité aux entrées du site. Ils ont été enlevés ce matin. Mais l'arrivée d'un groupe de policiers israéliens a provoqué des heurts, selon un correspondant de l'AFP sur place. Des Palestiniens ont jeté des bouteilles en plastique et les forces israéliennes ont lancé des grenades assourdissantes.

Le Croissant-Rouge palestinien a indiqué que 56 personnes avaient été blessées sur l'esplanade et aux alentours de ce site religieux ultra-sensible, appelé Noble sanctuaire par les musulmans et Mont du Temple par les Juifs. De son côté, la police israélienne a indiqué de son côté que des pierres avaient été jetées sur des officiers sur l'esplanade même.