Cet article date de plus de deux ans.

Antisémitisme : l'inquiétude s'empare de toutes les générations

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Antisémitisme : l'inquiétude s'empare de toutes les générations
Article rédigé par
France Télévisions

Que pense la communauté juive française de la recrudescence ces dernières semaines des actes antisémites ? Portraits croisés de plusieurs générations en Bourgogne.

Michel Levy est retraité de confession juive. Il vit en France depuis toujours et s'il se sent en sécurité dans le pays, il reconnaît que l'antisémitisme a gagné une minorité depuis quelques années déjà. "Pour nous c'est politique. Il y a actuellement un antisémitisme extrêmement virulent, et forcément, vu les relations très étroites qu'il y a entre la France et le bassin méditerranéen, il est logique que ça pénètre", estime-t-il.

5 000 juifs ont quitté la France pour Israël en 2018

Mickaël Tobis, lui, a 26 ans. Il a lui-même déjà connu l'antisémitisme, ici à Dijon (Côte-d'Or). Alors, après avoir vu la vidéo de l'agression d'Alain Finkielkraut samedi 16 février, il s'est demandé s'il ne devrait pas quitter la France. "Des fois, je me pose la question : est-ce que finalement chez moi, dans mon pays, je suis vraiment à ma place ? Ce genre de scène, ça peut provoquer des départs. Moi, je comprends", assure-t-il. Une peur qui gagne de plus en plus de juifs en France. L'an dernier, ils sont 5 000 à avoir quitté l'Hexagone pour rejoindre Israël.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.