Cet article date de plus de deux ans.

A la tribune de l'ONU, le président palestinien Mahmoud Abbas accuse Trump de mettre "en péril" la solution à deux Etats

Lors de son discours face à l'assemblée générale des Nations unies, le président palestinien a accusé les Etats-Unis d'être "partiaux" dans ce dossier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Mahmoud Abbas, le 27 septembre 2018, à New York.  (THAER GHANAIM / PALESTINIAN PRES / ANADOLU AGENCY / AFP)

Devant l'assemblée générale des Nations unies, réunie jeudi 27 septembre à New York, le président de l'Autorité palestinienne a prononcé un plaidoyer anti-Donald Trump. A la tribune, Mahmoud Abbas a accusé le président américain de mettre "en péril" la solution à deux Etats, israélien et palestinien. "Avec toutes ses décisions, le gouvernement américain est revenu sur tous les engagements qui avaient précédemment été pris par son pays", a-t-il affirmé.

Le président palestinien a estimé que les Etats-Unis étaient "partiaux" et a réaffirmé qu'ils ne pouvaient être un "médiateur unique" dans ce dossier. "Les Etats-Unis agissent comme médiateurs, mais nous les voyons maintenant avec un œil neuf", a-t-il lancé en évoquant la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël et la coupure de l'aide à l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.