Israël cible d'une attaque informatique massive

Mais le pays estime avoir réussi à limiter les dégâts.

Un site internet piraté pendant l\'attaque informatique menée par le groupe Anonymous, le 7 avril 2013 à Gaza.
Un site internet piraté pendant l'attaque informatique menée par le groupe Anonymous, le 7 avril 2013 à Gaza. (SAID KHATIB / AFP)

Israël dans le collimateur des Anonymous. Le groupe de pirates informatiques a pris les sites internet du pays pour cible, et a lancé une grande attaque informatique, dimanche 7 avril. Son objectif était d'"effacer Israël du cyber-espace", en solidarité avec le peuple palestinien. Toutefois, Israël a réussi à limiter les dégâts, assure l'un des experts informatiques les plus reconnus du pays.

L'attaque a touché en particulier les sites du Premier ministre, des ministères de la Défense et de l'Education, ainsi que le Bureau central des statistiques. Mais ces sites ont été moins impactés que prévu. Dimanche après-midi, le site du ministère des Affaires étrangères a été "paralysé durant quelques moments avant de reprendre normalement", selon le ministère des Finances.

Israël s'estime "mieux préparé"

"Le pays était bien mieux préparé qu'il y a un an, lors d'une vague d'attaques contre la Bourse et [la compagnie aérienne] El Al et d'autres sites. Cette fois-ci l'attaque est plus massive et plus intense, mais nous sommes mieux préparés", a-t-il insisté. En novembre, le groupe Anonymous avait déjà lancé une attaque contre de nombreux sites israéliens. Il avait alors affirmé avoir bloqué ou vidé près de 700 sites, pour protester contre l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza.

Pour Guy Mizrahi, co-fondateur de Cyberia, une agence de consultants en protection de données, l'attaque informatique a été plus importante samedi. "Hier, il y a eu une vraie tempête, pas mal de sites gouvernementaux piratés, avec des messages laissés sur certains et des données dérobées sur d'autres", a-t-il déclaré à la radio publique. Les sites internet israéliens subissent une "attaque importante" depuis plusieurs jours, selon lui.