Irak : au moins 52 morts dans l'incendie meurtrier d'une structure Covid-19 d'un hôpital

L'incendie, qui a également fait 22 blessés, a débuté dans une unité qui soigne les patients touchés par le Covid-19 d'un hôpital du sud de l'Irak.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ville de Nassiriya, dans le sud de l'Irak. (CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS)

Le bilan est déjà lourd. Au moins 52 patients sont morts dans un violent incendie lundi 12 juillet dans l'unité Covid-19 de l'hôpital Al-Hussein de Nassiriya, dans le sud de l'Irak, selon un décompte provisoire du porte-parole des autorités sanitaires locales. Les causes du départ des flammes sont encore inconnues à ce stade. 22 personnes ont également été blessées.

"Les victimes sont mortes brûlées et les recherches se poursuivent" a déclaré à l'AFP Haydar al-Zamili, précisant que l'unité comprenait 60 lits. L'incendie était toujours en cours, selon un correspondant de l'AFP.

Selon une source médicale, 16 patients ont pu être évacués de l'établissement en flammes. Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montraient le bâtiment en proie aux flammes et d'énormes volutes de fumées noires.

En avril dernier, une tragédie similaire avait fait plus de 80 morts dans l'incendie d'un hôpital dédié au Covid-19 à Bagdad.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Irak

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.