Emmanuel Macron effectue sa première visite en Irak pour aider le pays à affirmer sa "souveraineté"

Après Beyrouth, le chef de l'Etat ne passera que quelques heures à Bagdad, où il sera reçu par les principaux responsables du pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron à Beyrouth, au Liban, le 1er septembre 2020.
 (GONZALO FUENTES / POOL / AFP)

Le président français Emmanuel Macron effectue, mercredi 2 septembre, sa première visite en Irak, avec l'intention d'aider ce pays à affirmer "sa souveraineté" à l'écart des vives tensions entre ses deux alliés, Washington et Téhéran. Après deux jours à Beyrouth, le chef de l'Etat ne passera que quelques heures à Bagdad, où il sera reçu par les principaux responsables du pays. Il est le premier chef d'Etat étranger à se rendre en Irak depuis la nomination de Moustafa al-Kazimi au poste de Premier ministre.

En l'officialisant lundi soir à Beyrouth, Emmanuel Macron a précisé qu'il lancerait à Bagdad, "en lien avec les Nations unies, une initiative pour accompagner une démarche de souveraineté". Ce "combat pour la souveraineté de l'Irak est essentiel" pour permettre à "ce peuple et ce pays qui ont tant souffert" de "ne pas céder à la fatalité qui serait la domination par les puissances régionales et par le terrorisme islamiste", avait-il expliqué vendredi à Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.