Cet article date de plus de huit ans.

Irak : une vague d'attentats fait 37 morts et plus de 270 blessés

Une vingtaine d'attaques sont survenues lundi dans la matinée. Bagdad a été particulièrement touchée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des membres des forces de sécurité irakiennes arrivent sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée, à Kirkouk, le 15 avril 2013.  (REUTERS )

En une matinée, l'Irak a connu une vingtaine d'attaques, dont six dans la capitale. Lundi 15 avril, des attentats, pour la plupart réalisés au moyen de voitures piégées, ont fait 37 morts et 270 blessés. 

Avec 21 personnes tuées et 73 autres blessées, Bagdad est la ville la plus touchée, ont annoncé des responsables irakiens. Outre plusieurs quartiers de la capitale irakienne, dont la zone très surveillée de l'aéroport, les villes de Kirkouk, Touz Khourmatou et Samarra, dans le nord du pays, et Nassiriya dans le sud, ont été visées. Les attentats n'ont pas été revendiqués mais les insurgés sunnites, dont Al-Qaïda en Irak, visent régulièrement les forces de sécurité, la communauté chiite et les responsables politiques pour déstabiliser les autorités.

Ces nouvelles violences surviennent à moins d'une semaine des élections provinciales du 20 avril, qui doivent avoir lieu dans 12 des 18 provinces du pays. La campagne électorale a été marquée par une recrudescence des violences. Selon des données fournies par des sources médicales et de sécurité, 14 candidats ont été tués depuis le début de l'année. Et avec 271 personnes tuées, mars a été le mois le plus meurtrier depuis août 2012. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.