Cet article date de plus de huit ans.

Google reconnaît la Palestine

Google a changé change la mention "Territoires palestiniens" pour "Palestine", ce qui a déplu à Israël.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Palestiniens célèbrent la décision de l'ONU d'accorder à la Palestine le statut d'Etat observateur, le 29 novembre 2012. (ABBAS MOMANI / AFP)

Désormais, sur la page palestinienne de Google, il n'est plus fait mention de "Territoires palestiniens" mais de "Palestine". Le géant de l'internet a changé la mention le 1er mai, après l'accession de la Palestine au rang d'Etat observateur à l'ONU. Une décision déplorée par Israël et saluée par la direction palestinienne.

"Nous changeons le nom de 'Territoires palestiniens' en 'Palestine' dans tous nos produits. Nous consultons une série de sources et d'autorités pour nommer les pays. Dans ce cas, nous suivons l'ONU, l'Icann (régulateur des noms de domaine sur internet) l'ISO (Organisation internationale de normalisation) et d'autres organisations internationales", a expliqué, un porte parole de Google.

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Yigal Palmor a regretté cette décision. "Ce changement soulève des questions sur les raisons derrière cette implication surprenante d'une entreprise internet privée dans la politique internationale, et d'une manière controversée". Le conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas pour les télécommunications et l'internet, Sabri Saïdam, a, en revanche, salué "un pas dans la bonne direction", y voyant un "résultat du vote des Nations unies". "Nous espérons que Google maps montrera aussi les terres palestiniennes confisquées par la colonisation israélienne", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.