Environnement : les changements climatiques pourraient apporter du bon au Groenland

Une équipe de France 2 s'est rendue au Groenland où de nouvelles activités sont envisageables depuis quelque temps... pour le meilleur, mais aussi pour le pire.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est une route maritime, bordée d'icebergs, qu'il faut emprunter prudemment pour arriver au port de Narsaq. Difficile à croire, mais par sa taille, 1 500 habitants à peine, ce petit village de pêcheurs est la huitième ville du Groenland. Une ville où le réchauffement climatique se mesure jour après jour à vue d’œil.

1°C de plus en 30 ans

Ici, la température augmente trois fois plus vite que sous nos latitudes : 1°C de plus en 30 ans. Mais qu'à cela ne tienne, les agriculteurs attendent avec impatiente ces nouvelles températures. Surveiller le thermomètre pour les poules ou les plantations, ce ne sera bientôt plus un problème. Dans certains champs on cultive déjà de l'avoine. Et l'arrivée de ces conditions plus clémentes favorise désormais l'essor d'une toute autre activité : le tourisme. Avec la montée des températures estivales, les touristes sont chaque année plus nombreux. Et si la forêt fait elle aussi son grand retour, d'autres s'intéressent déjà aux minéraux que la fonte des glaces a révélés. Un projet de mine est fortement envisagé. Environnement et activités traditionnelles de la ville pourraient bien être menacés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue de Nuuk, un village de pêcheurs situé dans l\'ouest du Groenland. 
Vue de Nuuk, un village de pêcheurs situé dans l'ouest du Groenland.  (SLIM ALLAGUI / AFP)