Meurtre de Jamal Khashoggi : un suspect arrêté à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, l'ambassade d'Arabie saoudite dément

Jamal Khashoggi a été assassiné dans les locaux du consulat saoudien d'Istanbul, le 2 octobre 2018, par un commando d'agents venus d'Arabie saoudite.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un manifestant tient une affiche représentant le journaliste saoudien Jamal Khashoggi et une bougie allumée lors d'un rassemblement devant le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, le 25 octobre 2018. (YASIN AKGUL / AFP)

L’un des suspects de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi a été arrêté en France mardi 7 décembre à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, a appris franceinfo de source proche, confirmant une information de RTL. L'homme a présenté un passeport au nom de Khalid Alotaibi, 33 ans. Cet ancien membre de la Garde royale d’Arabie Saoudite a été interpellé par la police aux frontières alors qu'il allait prendre l’avion pour Ryad.

Il est soupçonné d’être un des membres présumé du commando qui a assassiné le journaliste saoudien au consulat d’Arabie saoudite en Turquie, à Istanbul. C’était le 2 octobre 2018. Ce suspect était recherché par Interpol après un mandat d’arrêt émis par la Turquie.

Ce mardi soir, des vérifications étaient toujours en cours pour s'assurer de l'identité de l'interpellé, a précisé une source judiciaire à franceinfo. Il a été placé en rétention judiciaire en attendant de savoir si le parquet général décide ou non de son extradition.

L'ambassade d'Arabie Saoudite dément

"Le citoyen en question qui a été arrêté n'a aucun lien avec l'affaire", écrit ce mardi soir sur Twitter l'ambassade d'Arabie Saoudite sur Twitter. "L'ambassade du Royaume d'Arabie Saoudite à Paris tient à préciser que les informations diffusées dans les médias, concernant l'arrestation d'un citoyen saoudien suspecté dans le cadre de l'affaire Khashoggi, sont inexactes", écrit l'ambassade, qui demande "sa libération immédiate."

"L'ambassade souhaite également préciser que la justice saoudienne a rendu son verdict envers les coupables du meurtre du citoyen saoudien Jamal Kashoggi, que Dieu lui fasse miséricorde, et que ces derniers purgent actuellement leurs peines respectives", a-t-elle affirmé.

Assassiné dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul

Critique du pouvoir saoudien après en avoir été proche, Jamal Khashoggi, résident aux Etats-Unis et chroniqueur du quotidien Washington Post, avait été assassiné le 2 octobre 2018 dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul en Turquie par une équipe d'agents venus d'Arabie saoudite.

Ryad avait affirmé que l'assassinat de Khashoggi avait été commis par des agents saoudiens ayant agi seuls mais un rapport des services de renseignement américains accuse le prince héritier Mohammed ben Salmane de l'avoir "validé", une accusation rejetée avec force par l'Arabie saoudite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Khashoggi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.