Affaire Khashoggi : le prince héritier d'Arabie saoudite accusé par la CIA

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
khashoggi
FRANCEINFO
Article rédigé par
J. Chamoulaud - franceinfo
France Télévisions

Le prince héritier d’Arabie saoudite aurait validé l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, selon un rapport de la CIA, gardé secret par Donald Trump, mais rendu public par le président des États-Unis Joe Biden.

Dans une note déclassifiée le 26 février, la CIA, les services secrets américains, détaille l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed Ben Salmane est directement accusé dans ce rapport d’avoir validé une “opération visant à le capturer ou l’assassiner” en avril 2018. Peu après cette publication du président Joe Biden, le département d’État américain a sanctionné 76 ressortissants saoudiens proches du prince héritier. Les conclusions de ce rapport avaient été jusque-là cachées par l’administration Trump.

Un corps introuvable

Considéré comme une menace par Riyad, Jamal Khashoggi s’exile en Turquie. Il est assassiné en octobre 2018 au cœur du consulat saoudien à Istanbul par un commando venu spécialement d’Arabie saoudite. Démembré sur place, son corps n’a jamais été retrouvé. L’Arabie saoudite a toujours nié et nie toujours sa responsabilité. Les États-Unis n’ont pas sanctionné le prince pour éviter une rupture diplomatique avec le royaume sunnite, mais avec ce rapport déclassifié, Joe Biden réaffirme la volonté de recalibrer leurs relations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.