Cet article date de plus de neuf ans.

Le ministre des Affaires étrangères israélien, inculpé pour fraude, démissionne

Le populiste Avigdor Lieberman a été inculpé hier dans une affaire frauduleuse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Avigdor Lieberman, leader du parti ultranationaliste Israël Beiteinou, à Jérusalem (Israël), le 13 septembre 2012. (GALI TIBBON / AFP)

"Je ne suis pas tenu légalement de présenter ma démission (…). Mais j'ai décidé de renoncer à mes fonctions de ministre des Affaires étrangères et de vice-Premier ministre." C'est ce qu'a déclaré, vendredi 14 décembre, le ministre des Affaires étrangères israélien, le populiste Avigdor Lieberman.

Cette décision survient au lendemain de son inculpation dans une affaire frauduleuse, alors que des élections législatives anticipées doivent se tenir le 22 janvier. Pour ce scrutin, l'alliance formée par le Likoud (droite), du Premier ministre Benyamin Netanyahu, et Israël Beiteinou ("Israël notre maison", ultranationaliste), dirigée par Avigdor Lieberman, est favorite.

Pour "laver définitivement son nom"

"J'ai renoncé immédiatement à mon immunité parlementaire et après avoir fait l'objet depuis seize ans de poursuites judiciaires et d'écoutes [policières], j'entends sans tarder en finir avec cette affaire et laver définitivement mon nom", a ajouté le chef de la diplomatie israélienne. "J'ai également pris cette décision avec la conviction que les citoyens d'Israël pourront aller aux urnes après que ce problème aura été résolu", a-t-il ajouté.

Il estime que "la justice doit se prononcer sur cette question avant les élections. Je pourrai ensuite servir les citoyens d'Israël et faire partie de la prochaine direction forte et unie qui fera face aux défis sécuritaires, politiques et économiques auxquels est confronté l'Etat d'Israël".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.