4 Vérités - "Attentat ou pas, Daesh rehausse sa stature", estime Antoine Basbous

Ce lundi 2 novembre, Antoine Basbous était l'invité de Roland Sicard sur le plateau des 4 Vérités sur France 2.

France 2

"Le crash de l'Airbus russe en Égypte ne peut être l'effet d'un missile, car Daesh ne possède pas de missile pouvant atteindre un avion volant à 10 000 mètres d'altitude", assure Antoine Basbous. "Généralement, quand Daesh revendique, affirme le directeur de l'Observatoire des pays arabes, il poste des preuves, mais là il n'y en a pas donc il faut attendre les analyses des boîtes noires". "Que ce soit un attentat ou pas, les combattants de l'État islamique ont attiré vers eux la lumière des médias internationaux. Forcément, si ce n'est pas un attentat, la crédibilité de l'EI sera entamée, mais le temps que la preuve arrive, Daesh aura rehaussé son statut et sa stature de puissance globale".

Les Russes ne frappent pas Daesh

"La Russie est visée parce qu'elle est engagée dans une guerre en Syrie, attirée par une promesse d'alliance de l'Iran sur l'ensemble de la région, en Syrie, mais aussi en Irak et au Liban, explique le spécialiste des pays arabes. La Russie veut remplacer les Américains, qui ont démissionné de la région". "90% des frappes russes ont touché l'opposition qui n'était pas Daesh donc l'État islamique progresse en Syrie. Les Russes n'ont pas encore frappé Daesh, indique Antoine Basbous. Mais l'EI attaque la Russie parce que les Russes interviennent pour empêcher une victoire des anti-Assad".