Cet article date de plus de six ans.

Présidentielle en Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara espère être reconduit

Les Ivoiriens ont voté dans le calme dimanche pour une élection présidentielle cruciale que le président sortant Alassane Ouattara espère remporter dès le premier tour face à une opposition divisée. Une élection qui risque de connaître un fort taux d'abstention.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Devant un bureau de vote dimanche dans le quartier populaire de Adjame, à Abidjan © Radio France / Benjamin Chauvin)

"Une mascarade électorale "…. Voilà ce que dénonce Charles Konan Banny. L’ancien Premier ministre a attendu le dernier moment pour jeter l’éponge. Il dénonce des irrégularités et a appellé à boycotter le scrutin comme deux autres candidats.

 

Il en restait donc sept en lice au total mais la principale inconnue c’est le taux de participation car le président Ouattara aura du mal à obtenir un vote massif. D’abord parce que même s’il s’appuie sur son bilan économique - une croissance de 9% - le chômage reste important. Ensuite parce que les Ivoiriens sont profondément divisés. Les partisans de Laurent Gbagbo, qui attend son procès à La Haye, considèrent que l’ex président est injustement détenu et demandent le dégels des actifs bancaires qui appartiennent aux anciens responsables politiques.

 (Depuis l'arrivée au pouvoir d'Alassane Dramane Ouattara (ADO) début 2011 des taux de croissance impressionnants : 10,7% en 2012, 9,2% en 2013, 8,5% en 2014 et prévoit 9,5% en 2015 © Radio France / Benjamin Chauvin)

 

Face à cette défiance, à peine plus d’un électeur sur deux a retiré sa carte électorale. Pour convaincre les Ivoiriens de se rendre aux urnes, les autorités avaient annoncé qu'il serait possible d’aller voter avec une carte d’identité. Un vote sous haute surveillance avec un contrôle biométrique, une tablette posée dans chaque bureau pour vérifier les empreintes digitales et 34.000 soldats dans l’ensemble du pays.

Selon des observateurs, le taux d'abstention qui devrait être connu en soirée ou lundi matin, risque d'être élevé, alors que la participation avait frôlé les 80% en 2010. Les résultats du scrutin ne sont pas attendus avant mardi.

Reportage à Abidjan, coupée en deux entre pro Ouattara et proches de Gbagbo. Antoine Giniaux.
écouter
Reportage à la mi-journée dans le quartier de Yopougon à Abidjan, quartier traditionnellement pro-Gbagbo, c'est à dire pro-opposition. Antoine Giniaux
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.