Cet article date de plus de dix ans.

Pour lutter contre la piraterie au large de la Somalie, les cargos britanniques seront protégés par des gardes armés.

David Cameron a annoncé dimanche que les cargos britanniques au large des côtes somaliennes seront prochainement autorisés à transporter à leur bord des gardes armés pour les protéger des pirates.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Photo prise en janvier 2010. (MOHAMED DAHIR / AFP)

David Cameron a annoncé dimanche que les cargos britanniques au large des côtes somaliennes seront prochainement autorisés à transporter à leur bord des gardes armés pour les protéger des pirates.

La Grande-Bretagne est l'un des rares pays qui interdisait la présence de gardes armés à bord de sa flotte marchande (avec le Japon, la Grèce et les Pays-Bas).

"Les faits montrent que des navires dotés de gardes armés ne sont pas attaqués, ne font pas l'objet de prise d'otage ou de demande de rançon. Nous pensons donc qu'il s'agit d'un pas en avant très important". a-t-il déclaré dans un entretien à la BBC.

Selon le Home Office (ministère britannique de l'Intérieur), le nouveau système de délivrance de licences pour gardes armés entrera en vigueur d'ici un mois.

La Chambre maritime internationale (ICS), qui regroupe plus de 80% de la flotte marchande de la planète, s'est réjouie de cette avancée tout en parlant de "mesure palliative à court terme".
"Jusqu'ici, aucun navire transportant des gardes armés à bord n'a été attaqué mais les pirates s'adapteront en renforçant leur puissance de feu pour neutraliser ces gardes", a expliqué Peter Hinchliffe, secrétaire général de l'ICS. "Et lorsque cela se produira, les conséquences pour les équipages seront terribles".

La Chambre maritime internationale est favorable à cette mesure mais craint tout de même une escalade de la violence lorsque les pirates seront face le plus souvent à des cargos protégés par des gardes armés.

Augmentation d'actes de piraterie

Les eaux somaliennes et, plus généralement celle baignant la Corne de l'Afrique et le nord de l'océan Indien sont depuis quelques années infestées de pirates somaliens qui s'attaquent avec une audace inégalée aux navires pour réclamer généralement de juteuses rançons. En septembre, l'industrie maritime avait appelé l'Organisation des Nations unies à mettre sur pied une force militaire armée susceptible d'être déployée sur les navires marchands pour dissuader les pirates.

L'Union européenne a monté ces derniers mois dans la région une opération de surveillance du littoral de la Corne de l'Afrique avec des navires de guerre et des avions de patrouille maritime.
Aujourd'hui, on estime que 17 bateaux sont aux mains de pirates somaliens capables de sévir à des centaines de km au large du littoral de leur pays où l'anarchie et l'insécurité règnent depuis 1991.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.