Plus de cent Français djihadistes sont morts en Irak et en Syrie

Les djihadistes partis de France pour rejoindre la Syrie et l'Irak sont de plus en plus nombreux à y laisser la vie. La barre des cent morts est franchie, annoncent ce samedi soir les services antiterroristes français. Ils ont identifié cent quatre personnes exactement. Parmi elles, deux adolescents de 12 et 14 ans qui avaient quitté Toulouse il y a deux ans.

(Le gouvernement a mis en ligne un site spécialisé, http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/, destiné à lutter contre la propagande djihadiste sur internet © Maxppp)

Selon un décompte des services antiterroristes, qui ne précise pas la période concernée, la barre des cent morts parmi les islamistes partis de France pour mener le djihad en Syrie et en Irak a été franchie. "Cela montre bien qu'il est impératif de tout faire pour empêcher les candidats au djihad de partir ", a déclaré à Reuters le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. 

Selon lui, il y a actuellement "un peu moins de 450 " islamistes français en Syrie et en Irak aux côtés des combattants de l'organisation Etat islamique. Mais 1.864 familles ont appelé en un an le numéro vert mis en place par les autorités françaises le 29 avril 2014 dans le cadre de la lutte contre la radicalisation islamiste, précise Pierre-Henry Brandet. "Cela a permis d'enclencher un suivi dans plusieurs centaines de cas ", ajoute-t-il.

A LIRE AUSSI | Les propositions du Sénat pour lutter contre le djihadisme